Toulon, sans les nuages

  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
  • Toulon, sans les nuages
    Toulon, sans les nuages
Publié le , mis à jour

La saison 2016-2017 du RC Toulon commence enfin à prendre forme. Après la confirmation de Diego Dominguez en qualité de manager, les joueurs ont repris ce matin l'entraînement pour préparer, au mieux, le championnat qui démarrera le 21 août à Bayonne.

Si de nombreux joueurs avaient déjà recommencé la musculation et le travail physique depuis plusieurs jours, « pour décrasser »,  comme nous avouait Mathieu Bastareaud courant de la semaine passée, la quasi-totalité du groupe a repris l'entraînement collectif ce mardi matin. Au programme ? Du travail face aux boucliers pour les trois-quarts et de la mise en place dans le secteur de la mêlée fermée pour les avants.

 

Si Drew Mitchell (convalescent), Samu Manoa, Duane Vermeulen ou encore Juanne Smith étaient absents, l'intégralité du groupe devrait reprendre d'ici le 29 juillet, afin d'être prêt pour le premier match amical qui sera disputé le vendredi 5 août face au Stade français. Notons également que Matt Giteau, Bryan Habana, Guilhem Guirado et Ma'a Nonu étaient bien présents au centre d'entraînement Agen Siccardi, mais en qualité de simples observateurs.

Des tensions à oublier

A l'applaudimètre, c'est bien le trio de sudistes Bryan Habana–Matt Giteau–Ma'a Nonu qui a largement remporté les suffrages, devant les Frenchies, Vincent Clerc, François Trinh-Duc ou Maxime Mermoz. Mais comment ne pas remarquer la clameur reçue par le staff ? Que ce soit Jacques Delmas, Marc Dal Maso ou Diego Dominguez, tous furent acclamés par les plus de mille spectateurs venus assister à ce premier entraînement collectif. Et nous remarquerons également que les trois coachs toulonnais n'ont cessé d'échanger, dans la bonne humeur, tout au long de la séance, faisant presque oublier les tensions qui existaient par voix de presse interposées depuis la fin de la saison 2015-2016.

Lors de la conférence de presse qui a suivi la séance, le nouveau coach, en charge de la mêlée a d'ailleurs tenu à confirmer que l'ambiance était au beau fixe, malgré le remou de l'intersaison. « La collaboration se passe très bien. C'est sûr qu'il y a eu des tensions avant la reprise mais il faut qu'elles s'estompent, afin que le RCT avance correctement dans ce championnat difficile. » Et comment trouver la formule au sein d'un staff où chaque compétence est multipliée ? « Travailler avec Jacques et Diego ne me dérange nullement. J'ai déjà fonctionné dans des staffs encore plus complexes avec la sélection japonaise. Il y avait des Gallois, des Anglais, des Japonais, et même des Français, alors c'était compliqué mais ça a fonctionné. Et je pense qu'ici, même si ça paraît fouilli de l'extérieur, ça ne le sera pas en définitive. »

En ce qui concerne la séance du jour, l'ancien adjoint d'Eddie Jones au sein de la sélection japonaise a semblé satisfait de l'investissement et du comportement de ses joueurs. « La mêlée de Toulon est une belle mêlée qui a bien fonctionné l'année dernière et si elle peut avoir le même rendement ce serait déjà une belle performance. On a commencé à travailler ce matin afin qu'ils acquièrent certains réflexes. Il va falloir se réadapter mais aujourd'hui les joueurs ont été studieux et je peux dire que ça s'est bien passé. » Un retour au calme de bon augure pour le club toulonnais, après l'imbroglio qui a pesé tout au long de l'intersaison.

Pierrick Ilic-Ruffinatti, à Toulon.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?