[SAGA PRO D2] Effectif : expérience et jeunesse à Carcassonne

  • [SAGA PRO D2] Effectif : expérience et jeunesse à Carcassonne
    [SAGA PRO D2] Effectif : expérience et jeunesse à Carcassonne
Publié le , mis à jour

Afin de s’assurer une saison plus tranquille, l'USC mise sur un mélange d’anciens et de jeunes prometteurs.

Arrières :

Benjamin Caminati sera l’ultime rempart défensif et le choix numéro un de l’encadrement. Fort de dix-huit feuilles de match l’an dernier, il brille par son adresse, son jeu au pied et un goût pour la prise de risque.

Ailier de formation, l’ex-Narbonnais, Benoît Jasmin peut également évoluer à ce poste.

Ailiers :

L’an dernier, Benoît Lazarotto et Thierry Brana ont trusté les feuilles de match. Tous deux incarnent l’expérience. Deux joueurs à la technique irréprochable et qui sont très sûrs sur le plan défensif. Daniel Kilioni vient de Grenoble où il a fait quelques apparitions en équipe fanion. International à VII tonguien, il est doté d’une excellente pointe de vitesse. Il devrait animer l’attaque de l’USC.

Centres :

L’expérimenté, Fabien Grammatico ne sera pas associé cette année à José Lima (désormais licencié à Oyonnax) pour animer l’attaque audoise. En revanche, l’international espagnol grand serviteur du club sera épaulé par des coéquipiers particulièrement talentueux dont le jeune australien Tom Matthews qui, l’an dernier, a fait apprécier ses qualités de franchiseur et de défenseur. Fort de vingt feuilles de match l’an dernier, le jeune anglais, Javiah Pohe a pour ambition de faire admirer ses qualités d’attaquant et de finisseur.

La jeunesse de Paul Marrou est un atout. Il n’a pas encore 23 ans, mais a l’expérience des joutes européennes en Challenge Cup avec Grenoble. L’an dernier, il a été une des révélations avec Provence Rugby. Tout laisse croire qu’il pourrait séduire le public d’Albert-Domec.

Ouvreurs :

Adrien Latorre et Felipe Berchesi vont se partager le numéro 10. Le premier nommé a été, l’an dernier, le meilleur réalisateur du club (135 points). Outre sa qualité du buteur, il a le sens du jeu, une faculté à anticiper et le sens du sacrifice en défense.

Le second est international uruguayen et participé à la dernière coupe du Monde. L’an dernier, il a inscrit la bagatelle de 106 points. Dans le registre offensif, il est séduisant et a cette faculté d’attaquer la ligne. Il peut également dépanner au centre de l’attaque ce qu’il a fait l’an dernier avec succès.

Demis de mêlée :

Lors du précédent exercice, Carol Raynaud et Yohan Domenech ont guidé le pack carcassonnais et repartent tous deux pour une nouvelle saison. Le premier nommé aime le défi, le contact. Il possède un excellent jeu au pied. En somme, c’est un neuvième avant. Le second possède une bonne lecture du jeu, une excellente passe et un goût pour l’offensive.

Numéros 8 :

Le Samoan Vavae Tuilagi n’a pas été servi par chance la saison écoulée. Après son retour de la Coupe du monde, les blessures ne l’ont pas épargné, ce qui a nui au rendement de l’équipe. Cette année, il est animé par un fort désir de rachat.

Sa puissance, son explosivité seront de sérieux atouts pour le pack de l’USC. Kévin Gimeno peut occuper aussi bien le poste de flanker et celui de numéro 8. À ce poste, il brille par son sens de l’anticipation. Précieux dans l’alignement, il a un tempérament de guerrier qui ne rechigne pas au combat et en défense.

Troisième ligne aile :

Emmanuel Etien et Joël Koffi sont deux tauliers du pack de l’USC. Deux joueurs qui connaissent sur le bout des doigts le poste de flanker. Atour des rucks, en défense, dans l’alignement, dans l’exploitation du grand périmètre, ils savent tout faire. 

Pour donner un peu plus de volume et d’énergie, Mathieu Cidre va pouvoir compter sur la puissance de l’ex-flanker palois, le Fidjien Joséfa Domolaï (champion de France de Pro D2 en 2015) en quête de temps de jeu. L’encadrement peut aussi faire appel aux espoirs Bastien Dupuy (cinq feuilles de match la saison passée) et Egdar Tuinukuafe formé à l’association du Stade toulousain.

Deuxième ligne :

Le public d’Albert-Domec va retrouver, sous la tunique jaune, François Tisseau, Alin Coste, l’international roumain, et Cédric Guironnet. Trois guerriers durs au mal, très actifs dans les regroupements et dans les airs. Le dernier nommé n’a pas eu la chance de trop s’exprimer l’an dernier à la suite d’une série de blessure. Il espère que cette saison soit celle du renouveau.

En provenance d’Agen, Baptiste Roidot n’est pas un inconnu pour les inconditionnels de Domec. Il revient dans un club qu’il a servi lors des saisons 2012 à 2014. Outre ses arguments physiques, il a la réputation d’être un excellent sauteur. C’est certainement la bonne pioche de l’intersaison. Âgé de 27 ans, l’Australien Rory Valton arrive de la Western Provence flanqué d’une flatteuse réputation. Il ne demande qu’à séduire Domec.

Piliers :

Andreï Ursache, l’international roumain, peut évoluer aussi bien à droite qu’à gauche. Outre sa polyvalence, sa tenue de mêlée est irréprochable. Victor Laval est dans le même registre qu’Ursache, il peut s’exprimer aussi bien à droite qu’à gauche. À 26 ans, ses qualités physiques, techniques ne demandent qu’à se confirmer. Ionel Badiu, le Roumain, espère avoir un peu plus de temps de jeu que la saison écoulée. Ses ennuis physiques ne sont plus qu’un mauvais souvenir.

Il espère réaliser une belle saison. L’international tonguien et ex-Agenais, Semisi Telefoni est un excellent droitier. Malheureusement, l’an dernier, les blessures ne l’ont pas épargné. En revanche, il a donné amples satisfactions lors de ses titularisations tant par sa tenue de mêlée irréprochable que dans le jeu. À ce poste, la liste n’est pas close. Mathieu Cidre peut solliciter l’ex-Palois d’origine géorgienne, Giorgi Natsarashvili, l’espoir François-Joseph Bordewie (révélation de la fin de saison).

Talonneurs :

L’ancien capitaine du FC Auch-Gers, Luc Bissuel entame sa troisième saison sous le maillot de l’USC. Auteur d’une excellente saison en 2014-2015, il n’a pas été vraiment chanceux lors du précédent exercice. Une blessure à l’épaule l’a éloigné des terrains ce qui explique ses onze feuilles de match et deux essais inscrits. Cette année, le Gersois de cœur compte bien rattraper le temps perdu. Il a hâte d’en découdre.

L’ancien Oyonnaxien, Clément Jullien a remplacé avec succès Luc Bissuel. En fin de saison, Clément Jullien a pris de l’assurance. Brillant dans le jeu, il a également progressé au niveau des lancers, ce qui était un peu son talon d’Achille.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?