Altrad : « D’accord pour garder White mais… »

  • Altrad : « D’accord pour garder White mais… »
    Altrad : « D’accord pour garder White mais… »
Publié le , mis à jour

Les trois entraîneurs du MHR sont en fin de contrat. Parmi eux, Jake White, que Mohed Altrad souhaite conserver… Pour peu qu’il assure aller au terme de son futur engagement. Les deux hommes doivent se voir en cette fin de semaine pour en parler.

Un de vos chantiers, cette saison, tiendra dans la prolongation, ou non, de votre trio d’entraîneurs. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Notre staff est stable, même s’il faut renouveler le contrat des trois coachs (Jake White, Shaun Sowerby et Scott Wisemantel, N.D.L.R.). Ils sont liés avec le MHR jusqu’en juin 2017 et nous souhaitons les conserver.

Selon nos informations, Jake White avait demandé une prolongation en fin de saison dernière, qui n’avait pas été acceptée sur le moment. Pourquoi ?

Il n’y a pas eu de refus. Quand nous sommes partis en vacances, il y a un mois environ, j’ai dit à Jake White que j’étais d’accord pour renouveler son contrat mais qu’il faut avant tout savoir si lui a envie de rester. Tout le monde se rappelle ce qu’il s’est passé avec sa candidature pour prendre la tête l’équipe d’Angleterre la saison passée. On a aussi entendu parler de l’Irlande plus récemment… Cela ne doit plus arriver. L’idée, c’est de tirer profit des erreurs du passé. Cela s’appelle l’expérience. Alors il ne faut plus que ça arrive. Si on signe un nouveau contrat, il devra rester quoi qu’il arrive. Il n’y a donc pas de suspense : s’il est d’accord, il sera prolongé. Il doit simplement mener une réflexion de son côté.

Quand espérez-vous régler la situation de l’ensemble du staff ?

Le reste du staff dépend de son choix. C’est lui qui a amené Shaun et Scott à Montpellier. Et eux n’ont pas cherché à partir en cours de saison, contrairement à lui, qui a fortement essayé de s’en aller. C’est un problème, c’est sûr. Je suis d’accord pour le conserver mais je dois avoir la certitude que ça n’arrivera plus. Alors nous devons être extrêmement clairs. Il ne l’a pas été l’année passée…. Cela nous avait perturbés, vous l’imaginez. Au niveau des joueurs mais aussi des autres coachs, qui se demandaient s’ils seraient conservés en cas de départ de Jake White. Je me rappelle du match aux Harlequins à l’automne : toute la presse nous attendait à notre hôtel et il avait clairement dit qu’il était candidat au poste de sélectionneur du XV de la Rose. Ce n’était pas très agréable... Cela ne m’avait pas plu, cela m’avait même un peu vexé et je n’étais pas le seul. Les joueurs et le club ont vécu ces choses eux aussi.

Pourquoi lui conserver votre confiance néanmoins ?

Nous faisons tous des erreurs dans la vie. Ce n’est pas pour autant que nous n’avons droit à une seconde chance. Jake White a fait du bon travail, c’est un bon coach. Il l’a prouvé chez nous et l’a aussi prouvé ailleurs. Même s’il a son caractère comme tout le monde, il possède de grandes compétences et sa méthode fonctionne chez nous. Alors ce n’est pas la peine d’aller chercher quelqu’un d’autre à sa place. Par nature, cela comporterait un côté aléatoire.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?