• La carte jeune à Pézenas
    La carte jeune à Pézenas
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

La carte jeune à Pézenas

Après une saison difficile, le Stade s’est qualifié. Une saison réussie grâce au parcours des Phliponeau, demi-finalistes du championnat. Un groupe prometteur qui porte l’avenir du club.

À Pézenas, les saisons se suivent et ne se ressemblent vraiment pas. Lors de l’exercice 2014-2015, le club avait frisé la correctionnelle en obtenant le maintien à la faveur d’un succès à domicile face à la Côte vermeille lors de l’ultime journée. En revanche, cette année avec le même effectif étoffé par quelques renforts des clubs voisins, l’équipe fanion a réussi à tirer son épingle du jeu en obtenant la troisième place de sa poule lui offrant une très flatteuse participation aux trente-deuxièmes de finale.

Un premier tour éliminatoire favorable aux Ardéchois d’Annonay (39-26 sur l’ensemble des deux matchs) n’a pas eu raison de la bonne humeur dominant au sein du club. « Sportivement, c’est une saison particulièrement réussie pour le groupe seniors, confie le secrétaire et mémoire du club, Jacques Cancel. C’était la dernière année en tant qu’entraîneur de Gilles Tubert. Il quitte le club avec une participation aux trente-deuxièmes. Les joueurs lui ont fait un beau cadeau. »

Battus aux tirs aux buts

Un exercice 2016 qui restera lié à l’excellent parcours de l’équipe Phliponeau du rassemblement Pézenas-Bédarieux, championne du Languedoc-Pays catalan face à Cabestany (16-12 en finale) et demi-finaliste du championnat de France. À Montredon, dans le dernier carré de l’épreuve, les jeunes Héraultais se sont vus privés de l’accès à la finale après le terrible exercice des tirs aux buts. Une épreuve qui a été favorable à la formation des Portes du Comminges vainqueur cinq tirs aux buts à quatre après un score de parité (13-13). « Le fait d’échouer si près de la finale a été très difficile à accepter. Pour les jeunes, nous étions vraiment déçus, souffle Jacques Cancel. En revanche, le club a vécu avec cette équipe une saison incroyable. Ce groupe a séduit, les parents se sont investis. Au fil des matchs, toute la ville était derrière ces jeunes. Sincèrement, ce groupe incarne l’avenir du club pour les saisons futures. »

L’année prochaine, ce groupe va relever le défi en Bélascain. Quant au groupe seniors, les deux présidents Yves Roques et Jean-Claude Salmeron ont mis en place un projet sportif intéressant en nommant comme entraîneur, deux historiques du club : Gabriel Bocca et Laurent Cutillas. Pour 2017, le Stade piscénois devrait voir l’avenir en rose en attendant l’éclosion de cette génération Phliponeau.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir