Aaron Cruden : « Pas à la hauteur »

  • Aaron Cruden : « Pas à la hauteur »
    Aaron Cruden : « Pas à la hauteur »
Publié le , mis à jour

L’ouvreur néo-zélandais des Chiefs, Aaron Cruden, revient sur la défaite des siens (25-9) face aux Hurricanes en demi-finale du Super Rugby.

Les Chiefs ont commis un nombre inhabituel d'erreurs en tout genre. Avez-vous senti l'équilibre fébrile ?

Non, même pas. C’est ça qui est terrible. Nous sommes arrivés à Wellington avec le plein de confiance grâce à notre bonne prestation de la semaine dernière en Afrique du Sud. Seulement, nous n’avons tout simplement pas été à la hauteur dans certains secteurs de jeu. Il faut rendre hommage aux Hurricanes, qui ont très bien joué et nous ont mis sous pression. Ils ont été plus précis et plus cliniques que nous dans les moments importants.

Et pourtant, vous avez été en mesure de les mettre sous pression comme ce fut le cas en première mi-temps…

C’est vrai, mais nous n’avons pas converti cette pression en points, car nous avons commis trop de fautes de main. Il me semble que nous terminons la partie avec un total de onze en-avant… À ce niveau, cela ne passe pas. Malheureusement, ces erreurs reflètent notre match.

Au vu de la saison que vous avez réalisé, on serait tenté de dire que ce match ne vous ressemble pas...

En quelque sorte… Certains rebonds ne nous ont pas été favorables, et nous avons fait tomber des tas de ballons que nous avons pourtant bien attrapés tout au long de la saison… Résultat, nous n’avons pas marqué quand nous en avons eu l’occasion. Nous réétudierons tout cela à la vidéo, même si cela risque d’être douloureux…

On vous sent très touché par cette défaite…

Oui, c’est extrêmement décevant de sortir de la compétition de cette façon… Mais nous pouvons être fiers d’être arrivés jusqu’en demi-finale. Les mecs peuvent quitter le terrain la tête haute. Notre groupe est très jeune, et même si nous avons eu des hauts et des bas nous sommes toujours restés solidaires. Cette défaite nous fera grandir. Et puis il faut regarder au-delà de notre simple cas : on trouve pas moins de trois équipes néo-zélandaises dans le dernier carré, ce qui veut dire que le rugby kiwi est performant. C’est de bon augure pour le Four-Nations qui vient.

Propos recueillis par Gregor Paul

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?