La commission de discipline désavoue Mathieu Raynal

  • La commission de discipline désavoue Mathieu Raynal
    La commission de discipline désavoue Mathieu Raynal
Publié le , mis à jour

Alors que l'arbitre, Mathieu Raynal, avait décidé de ne pas sanctionner Bernard Le Roux pour son plaquage sur Fernandez-Lobbe en finale de Top 14, la commission vient de suspendre le joueur pour quatre semaines. Un désavoeu marquant.

Nous jouons la 28ème minute au Camp Nou lors de la finale du championnat quand Toulon, aux abords des 22 mètres franciliens, écarte le jeu sur l'aile droite. En quatre passes, Fernandez-Lobbe, Josua Tuisova et Mamuka Gorgodze jouent un mauvais tour à la défense et le Géorgien aplatit le ballon derrière la ligne.

Mais sur cette action, l'essentiel n'est pas là. Car ce qui va faire jaser, c'est bien le plaquage de Bernard Le Roux sur Fernandez-Lobbe quasiment sur la ligne des 22. Certains le jugent dangereux, Mathieu Raynal, lui ne bronche pas. Il accorde l'essai et ne signale ni pénalité ni sort de carton.

Dans les colonnes du Midi Olympique de l'édition du 29 juillet, quasiment un mois après la finale, l'arbitre considère toujours qu'il a pris une bonne décision. « On avait vu le même plaquage lors de Toulon - Stade français : Tuisova avait plaqué Sinzelle de la même manière, en impactant avec l’épaule au niveau du buste puis en le faisant basculer et tomber sur la tête, compare-t-il avant de poursuivre. Nous avions statué là-dessus et considéré qu’il s’agissait d’un plaquage offensif. C’est l’image que j’en ai eue sur le moment. J’ai demandé à mon arbitre vidéo, qui m’a confirmé que c’était aussi un plaquage offensif dans son esprit. »

Le carton, Mathieu Raynal, l'avait déjà sorti. Seulement 10 minutes plus tôt. Le rouge pour être plus précis. A l'égard de Maxime Machenaud, auteur d'un plaquage jugé lui dangereux sur Matt Giteau. Dès lors, certains parlent de compensation. Ils avancent même l'idée que l'arbitre n'a pas voulu être trop sévère avec le club Ciel et Blanc. Là encore, l'homme au sifflet s'en défend.

« Il ne s’agit absolument pas d’un manque de courage. Si j’avais dû mettre un carton, comme je l’avais fait lors d’Afrique du Sud - Irlande quelques jours plus tôt en donnant un jaune aux Irlandais cinq minutes après avoir sorti le rouge, je l’aurais fait. Cela ne m’aurait posé aucun problème. Mais nous l’avons jugé différemment, c’était notre perception.»

L'histoire aurait pû s'arrêter là mais la perception que le corps arbitral a eu ce jour-là, n'est manifestement pas celle de la commision de discipline de la LNR. En effet, l'instance vient de suspendre Bernard Le Roux pour quatre semaines pour avoir « soulevé un adversaire du sol » et l'avoir « laissé tomber » ou « poussé vers le sol de telle sorte que sa tête et/ou le haut de son corps heurte le sol alors que ses pieds sont toujours en l'air. »

En bref, pour la commission, le plaquage était bel et bien dangereux. Un double discours donc qui risque de faire râler les supporters toulonais. En attendant, le troisième ligne du Racing sera privé de deux premières journées de Top 14. Son coéquipier, Maxime Machenaud, qui avait lui pris le rouge, n'a écopé que deux trois semaines de suspension et ne devrait manquer que le match d'ouverture du championnat.

Par Lucas Vola

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?