[SAGA PRO D2] Narbonne, un nouveau départ

  • [SAGA PRO D2] Narbonne, un nouveau départ
    [SAGA PRO D2] Narbonne, un nouveau départ
Publié le , mis à jour

Mise en place il y a tout juste une semaine, la nouvelle équipe dirigeante, présidée par Bernard Archilla, s’est mise au travail dès le lendemain de son élection. La restructuration du club a commencé.

Au terme d’une précédente saison marquée par des résultats sportifs décevants et par une série de turbulences (projet de rachat par un fond d’investissement qatari, conflit avec l’Association, licenciement de l’entraîneur en chef, menace de relégation en Fédérale 1), le RCNM s’apprête à reprendre la compétition, toujours en Pro D2, sous la houlette d’une nouvelle équipe dirigeante et d’un staff sportif renouvelé. Il aura fallu attendre le 6 juillet pour avoir confirmation du maintien par la DNACG qui a validé l’apport de fonds d’un groupe de chefs d’entreprise narbonnais conduit par l’ancien troisième ligne du RCNM et du Stade français, Gérard Bertrand. Avec l’appui de l’Australien Bob Dwyer, l’un des trois actionnaires australiens, il ont su convaincre l’ancien international wallaby Rocky Elsom, patron controversé du club, aujourd’hui actionnaire minoritaire, d’ouvrir le capital à d’autres investisseurs sous peine de voir le RCNM relégué en division inférieure. Mais cela n’était pas gagné d’avance. Le bras de fer a duré plusieurs semaines, Rocky Elsom ne voulant pas lâcher « son » club dont il était propriétaire à plus de 95 %.

Une défaite qu’il a encore aujourd’hui du mal à digérer. Désormais, place au soulagement, à l’apaisement et à l’espoir de vivre des jours meilleurs. Il y a tout juste une semaine, à l’issue d’une assemblée générale des actionnaires, un conseil d’administration, composé de 18 membres (15 Narbonnais et 3 Australiens) a été mis en place. Il a élu Bernard Archilla à la présidence. Ce changement de gouvernance souhaité par une majorité de Narbonnais marque à la fois une sortie de crise, l’une des plus dure traversée par le club, et un nouveau départ pour les Septimaniens.

Retrouver cohésion et solidarité

Mais cela ne vas pas être facile. « L’ampleur de la tâche est considérable », souligne Bernard Archilla. La situation antérieure a créé des divisions et laissé des traces. Le Racing n’est pas ressorti complètement indemne de cette difficile période. La nouvelle équipe composée en partie d’anciens joueurs revenus aux affaires comme par exemple François Sangalli, André Maratuech, Gilles Bourguignon, Gérard Bertrand…, tous très attachés à « leur » club, va devoir travailler d’arrache-pied pour redresser la barre et remettre le Racing en ordre de marche dans les meilleures conditions possibles. Les objectifs de Bernard Archilla sont d’abord de retrouver la cohésion et une solidarité entre tous, en particulier avec l’Association, présidée par Jean-Louis Caussinus, qui avait été mis à l’écart ; ensuite de recréer un lien entre le club et les Narbonnais afin que ces derniers se l’approprient. Conséquence d’une deuxième partie de saison mouvementée, incertaine, remplie d’interrogations, plusieurs joueurs, et pas des moindres, ont préféré quitter le groupe.

Pour les remplacer, Rocky Elsom, qui était encore président au début de l’intersaison, a engagé des recrues. Maintenant, reste à savoir si la nouvelle gouvernance va pouvoir honorer financièrement à la fois les engagements de ces nouveaux arrivants, les prolongations qui ont été signées, ainsi que les « gros » contrats, compte tenu de la fragilité des finances. À moins que les actionnaires majoritaires ne remettent la main à la poche. Certains ont déjà fait savoir que ce serait non. Bernard Archilla, qui dit vouloir communiquer de manière précise et ne pas réagir aux rumeurs, attend d’avoir tous les éléments en sa possession pour répondre. En attendant, l’ancien patron du GDF Suez Europe et son équipe, répartie en quatre commissions, travaillent à l’établissement d’un budget prévisionnel dans une perspective de recrutement. La nouvelle saison, qualifiée de transition par Bernard Archilla, débute mercredi avec un premier match amical, à Gruissan, contre Perpignan. Les Narbonnais entameront le championnat par un difficile déplacement à Biarritz.

Par Robert Fages

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?