[SAGA TOP 14] Effectif : homogène et prometteur

  • [SAGA TOP 14] Effectif : homogène et prometteur
    [SAGA TOP 14] Effectif : homogène et prometteur
Publié le / Mis à jour le

Afin de se maintenir en Top 14, le LOU mise sur un mélange entre l'expérience de plusieurs anciens et la fougue de certains jeunes.

Arrières : Delon Armitage arrive pour apporter son expérience, sa sûreté sous les ballons hauts, ses relances et son jeu au pied. Derrière lui, Romain Loursac, valeur sûre au niveau inférieur, a toujours tenu sa place sans faillir lors des deux précédentes saisons du Lou en Top 14, y compris quand il fallut dépanner parfois à l’ouverture. Jérôme Porical complète un poste bien pourvu et apportera sa capacité à buter à longue distance.

 

Ailiers : Après s’être régalé en Pro D2 (13 essais en 12 matchs) malgré une saison pourrie par les blessures, attaquée avec un genou meurtri et terminé avec un doigt cassé, Napolioni Nalaga retrouve le Top 14. S’il retrouve toute la possession de ses moyens, il sera une arme de choix pour aider le promu à entrer dans les en-but adverses. Meilleur marqueur du club depuis deux saisons (6 essais en 2014 en Top 14, 16 la saison passée), Toby Arnold devrait faire valoir sa pointe de vitesse, en attaque, comme en défense. Moins rapide et puissant que ses deux compères, Franck Romanet apportera sa disponibilité dans le jeu. Deux jeunes joueurs tenteront de se faire une place : Nisié Huyard et l’Australien, Henry Clunies-Ross, qui détient le record de vitesse des Warathas et qui pourrait se révéler.

 

Centres : Toujours espoir, Thibault Regard a participé activement aux deux derniers titres du Lou en Pro D2. Mais il avait peu joué en Top 14 en 2014-2015. Puissant, il doit encore progresser dans sa capacité à faire jouer les autres. De puissance, il est aussi question concernant Hemani Paea qui devrait être un atout de choix pour attaquer les défenses adverses. Gros défenseur, Rudi Wulf devrait apporter son expérience, sa régularité son état d’esprit et sa polyvalence sur les deux postes. Venu à Lyon pour trouver du temps de jeu, Théo Belan apportera ses qualités de vitesse et tentera de franchir un palier.

 

Ouvreurs : Trois ouvreurs buteurs seront en concurrence sur le poste. Titulaire la saison dernière, le Sud-Africain, Jacques-Louis Potgieter, doté d’un profil de régulateur et d’un gros coup de pompe, voit débarquer deux internationaux, l’Australien Mike Harris et le Français, Frédéric Michalak, recrue phare du club. Le premier essaiera de faire valoir son sens du jeu et son expérience du haut niveau. Le second pourra également glisser à la mêlée si besoin et apportera son expérience au groupe, acquise au long d’une carrière bien remplie.

 

Demi de mêlée : à ce poste également, Lyon dispose de joueurs d’expérience avec l’international argentin, Agustin Figuerola et l’ancien Toulonnais, Nicolas Durand, tous deux capables de mettre de la vitesse dans le jeu. Derrière eux, Baptiste Couilloud, capitaine de l’équipe de France moins de 19 ans contre l’Irlande au printemps dernier, a marqué ses premiers essais en professionnel en fin de saison dernière. Il tentera de brouiller les cartes.

 

Numéros 8 : Plusieurs joueurs peuvent occuper le poste. Râblé, Deon Fourie propose un bon alliage de vitesse et de puissance et s’est imposé depuis deux saisons comme un joueur important du pack lyonnais. Moins rapide, Carl Fearns et Taïasina Tuifua apporteront eux leur masse et leur puissance. Le deuxième peut également dépanner avec bonheur en deuxième ligne. Derrière eux, le Lou a fait un joli coup en enrôlant le jeune Australien (22ans) Curtis Browning, grand espoir au poste chez les Wallabies.

 

Troisième ligne aile : La touche reste l’apanage du capitaine, Julien Puricelli. La tour de contrôle lyonnaise apportera sa science dans ce secteur et sa capacité à sonner la sonnette d’alarme si besoin. À ses côtés, on trouve un autre joueur très expérimenté, en la personne de Julien Bonnaire. En difficulté lors de la première partie de saison dernière, suite à une opération au genou, il a bien terminé et sera précieux pour aider le Lou dans le combat. Complet, Virgile Bruno apportera sa technique, sa vitesse, sa puissance et son envie de prouver. Le jeune géorgien, Georgi Javakhia, qui a montré de belles dispositions en fin de saison dernière, bataillera pour se faire une place

 

Deuxième ligne : C’est un des postes qui a connu le plus de chamboulement, avec la retraite de Karim Ghezal et le départ de Connie Basson. Massifs et puissants, ils sont remplacés par deux joueurs plus mobiles. Besogneux et porté sur le combat, le Sud-Africain, récemment sélectionné avec les Springboks, Franco Mostert apportera sa science du nettoyage. Le Néo-Zélandais, Josh Bekhuis, apportera son expérience et son expertise en touche. La troisième recrue au poste est le Samoa, Maselino Paulino, qui découvrira lui aussi le championnat de France présente un profil plus axé sur la puissance. Fort plaqueur, il doit encore perfectionner sa technique sous peine de devenir une cible pour les arbitres. En progrès depuis plusieurs saisons, Christian Njewel reste sur une saison pleine (20 titularisations en Pro D2), mais aura fort à faire pour confirmer au niveau supérieur face à la concurrence. Idem pour Félix Lambey. De retour d’un prêt convaincant à Béziers (21 titularisations), l’espoir sera là pour apprendre, tout comme le jeune Julien Goux.

 

Piliers : Avant même la reprise, le ciel est tombé sur la tête du Lou, et de Karena Wihongi (37 ans) victime d’une rupture du tendon d’Achille en barrages contre Montpellier. Le Lou s’est mis à la recherche d’un pilier droit. En attendant, il peut toujours compter sur David Attoub, toujours fidèle au poste et élément important dans le vestiaire. L’Argentin Gomez Kodela apportera sa solidité et son expérience du Top 14 (14titularisations la saison dernière à Bordeaux). Tout près de Lyon l’été dernier, Stéphane Clément est une référence en Pro D2 et dispose d’une bonne marge de progression. À Biarritz, ces deux dernières saisons, il a également souvent joué à gauche. De ce côté, deux joueurs sont toujours présents, l’expérimenté Albertus Buckle, qui répond toujours présent et le jeune Sami Mavinga, auteur d’une belle progression la saison dernière et très disponible dans le jeu courant. Peu utilisé à Toulon (cinq titularisations), Alexandre Menini apportera son expérience et sa faim de terrain.

 

Talonneurs : Ti’i Paulo était un des leaders de jeu la saison dernière. Complet, il fait le job avec régularité en touche et en mêlée, et son expérience sera précieuse. Joueur de caractère et de devoir, Mickaël Ivaldi amènera sa capacité à se mêler au combat sans arrière-pensées. Derrière eux, le jeune espoir, Cameron Mapusua, doit gagner en régularité.

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir