[SAGA TOP 14] Armitage, arrière de caractère

  • [SAGA TOP 14] Armitage, arrière de caractère
    [SAGA TOP 14] Armitage, arrière de caractère
Publié le , mis à jour

Pierre Mignoni se réjouit d’avoir convaincu le toulonnais, Delon Armitage, de venir à Lyon et défend le joueur, qui jouit d’une réputation pas toujours flatteuse.

A chaque accession en Top 14, Romain Loursac voit débarquer un international à l’arrière. En 2011, il avait accueilli Mark Van Gisbergen, international anglais, quadruple champion d’Angleterre et double champion d’Europe. En 2014, c’est Jérôme Porical, champion de France en 2009 avec l’Usap, qui était venu renforcer le club lyonnais. Cette nouvelle promotion ne fait pas exception à la règle. Fin juillet, Delon Armitage, triple champion d’Europe, et champion de France, sous le maillot toulonnais et les ordres de Pierre Mignoni, découvrira le vestiaire lyonnais.

à chaque fois, le docteur, arrivé au Lou en juniors Crabos n’avait pas trop souffert de la concurrence et avait su tirer son épingle du jeu. Cette fois, le club a placé la barre encore plus haut. Remplaçant en finale contre le Racing, comme Frédéric Michalak, Théo Belan et Virgile Bruni, qu’il retrouvera dans le Rhône, le plus français des joueurs anglais, à moins que ce ne soit le contraire, est très attendu, tant pour son jeu que son expérience, son leadership et son rôle dans le vestiaire.

« Tout le monde connaît son talent, son envie et sa capacité à aider son équipe à gagner des matchs, remarque le président, Yann Roubert. Je l’ai rencontré à plusieurs reprises et c’est un garçon qui a l’air charmant dans la vie. Bien sûr il a une telle envie de gagner que cela a pu agacer certaines personnes sur le terrain. » Il y eut bien sûr cette suspension en décembre 2014, et la manifestation de soutien du public toulonnais brandissant son effigie dans les tribunes du stade Mayol, lors de la réception de… Lyon. Et bien sûr ce geste chambreur en finale de la Coupe d’Europe de rugby en 2013, que certains avaient critiqué, le trouvant contraire aux valeurs du rugby. D’autres acteurs les bradent plus souvent qu’à son tour en toute discrétion sans provoquer de levée de boucliers. Mais il est vrai, pour reprendre un mot de Nietzsche, qu’il «est plus facile de s’arranger avec sa mauvaise conscience qu’avec sa mauvaise réputation. » Sur le plan de la conscience, Pierre Mignoni, qui connaît bien l’homme et le joueur, ne se fait aucun souci et sa réputation, il n’en a cure.

« Je veux Delon Armitage, soutient l’ancien demi de mêlée. Un joueur de son calibre est très demandé et il n’a pas été facile de le convaincre. Je veux qu’il nous amène son gros caractère, son envie de gagner, qu’il soit un leader, un papa pour les lignes arrières. Pour le reste, c’est une étiquette qu’on lui a collée. Dans le vestiaire, il est très apprécié par ses coéquipiers. Sur le terrain, il a envie de prendre du plaisir et quand ce n’est pas le cas, il le dit. Je m’en fous. Je veux qu’il nous apporte l’énergie et la gnac qui font de lui un gagneur. Je veux qu’il soit comme il est. »

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?