[SAGA PRO D2] Effectif : la puissance du pack pour Vannes

  • [SAGA PRO D2] Effectif : la puissance du pack pour Vannes
    [SAGA PRO D2] Effectif : la puissance du pack pour Vannes
Publié le , mis à jour

Afin de se maintenir en Pro D2, Vannes misera avant tout sur sa puissance.

Arrières :

Le talent à l’état pur qui ne demande qu’à s’exprimer. Anthony Bouthier est capable de débloquer n’importe quelle situation. Il est freiné depuis deux ans par des pépins physiques. Jérémy Malzieu doit pouvoir faire une saison pleine.

Le club attend beaucoup de Thomas Lacelle. Un Espoirs à ne pas voir sur le court, mais à plus long terme.

Ailiers :

Gwénaël Duplenne est un « match winner ». Un joueur qui arrive à maturité, physiquement et rugbystiquement. Jean-Baptiste Pic est l’électron libre par excellence. Capable de sortir le groupe de situations difficiles. Un garçon de confiance qui respire la sérénité.

Alexandre Mourot est le joueur de ligne de l’équipe. Sa technique est au-dessus de la moyenne. Doit s’affirmer cette saison. Pacome Gougeon, un garçon qui sent les coups et sait les anticiper. Bon placement, très fort sur la pré-action. Toujours un coup d’avance et la volonté de toujours prendre l’initiative.

Centres :

Les épaules de Suliano Paagalua devront être solides pour supporter tout le poids des espoirs mis en lui. Garçon qui doit confirmer son talent. Kevin Burgaud est le régulateur de la ligne. Expérience, sagesse. Un joueur sur lequel ses partenaires peuvent s’appuyer.

Aloisio Butonidualevu est l’humilité personnifiée. Un combattant, un gladiateur. Sur la carrière qu’il a eu jusqu’à présent, il doit pouvoir encore apporter plus au collectif.

Ouvreurs :

Ash Moeke est un joueur expérimenté au poste. Garçon clairvoyant qui doit apporter la sérénité au groupe dans la conduite du jeu. Bautista Eduardo Güemes pourrait être la bonne surprise argentine. C’est du talent car on ne joue pas au plus haut niveau en Argentine à 18 ans par le fait du hasard.

Demis de mêlée :

Clément Payen, est le capitaine, le garçon de confiance, le relais des entraîneurs sur le terrain. D’abord l’homme, ensuite le joueur. Thibaud Lemonnier est actuellement et depuis quatre mois confronté à des pépins physiques récurrents. Il ne fera pas la reprise. Luix Roussarie est l’attaquant, le « match winner au pied ». Un joueur qui doit grandement aider le club dans la conquête du maintien. Grosse expérience et grande maturité dans le jeu.

Numéros 8 :

Christian Stoltz est joueur de devoir, de confiance. On peut se reposer sur lui. Solide comme un roc, rarement blessé, il sait élever son niveau de jeu lorsque nécessaire. Grosse force mentale.

Manoa Vosawaï sera le leader de l’équipe, celui qui la tirera vers le haut. Un profil de joueur que le RCVSB n’a jamais eu en magasin… le Monsieur plus de l’équipe.

Troisième ligne ailes :

François Bourdrel est surnommé « Le sécateur ». Malheur à celui qui lui tombe entre les mains. Quelqu’un qui ne déçoit jamais. Homme de devoir, Jamais au sol, toujours debout. L’optimisme de Johannes Debruyne est communicatif, fédérateur. Il parle dans le vestiaire et tout le monde l’écoute. Il sait trouver les mots justes pour recadrer l’équipe.

Sur le terrain, un garçon dur sur les contacts. Un Sud‘Af quoi ! Jérémy Abiven est un joueur de touche. Bon jump, se déplace vite sur la largeur. Joueur très explosif qui colle au ballon. Il est toujours « sur la photo ». Pétri de talent, Julien Come doit confirmer les espoirs placés en lui. Un gros potentiel qu’il doit valoriser en Pro D2.

Deuxième ligne :

Javier Lagioiosa doit garder son niveau de jeu des demi-finales de Fédérale 1, mais sur trente matchs. Joueur très équilibré dans sa tête. Étienne Delangle est un joueur d’apparence placide, mais un battant, un gagneur, un combattant. N’a jamais peur d’aller à la mine. Doit aider le club dans sa démarche du maintien. Joueur important. La nonchalance de Ruahan Van Jarsveeld donne l’impression qu’il ne va pas au bout de son investissement. Devra élever son niveau de jeu et s’investir davantage pour être plus constant dans ses prestations.

David Barrera-Howard est un joueur de confiance dans le combat. Joueur de devoir. Doit pouvoir progresser dans les « habiletées » offensives. Wakhtang Maisuradze est le roc géorgien. Le club l’a choisi pour qu’il amène de la dureté dans le jeu. Joueur massif, puissant, dur au mal. Grosse expérience internationale. Laijaisa Boienaivalu est un joueur doté d’une puissance physique hors norme. Peut-être la révélation de la saison au sein du groupe.

Piliers :

Maxime Jadot est un joueur d’expérience. Vient chercher une confirmation à l’échelle professionnelle. Il devra s’investir à 200 % face à une rude concurrence. Ramiro Pacheco doit confirmer les espoirs sur une saison pleine. Grosse personnalité, gros mental, joueur de défis… capable de les relever. Blaise Dumas sort d’une excellence saison. Le Pro D2 c’est l’inconnue pour lui. Il a une véritable opportunité pour se faire remarquer.

À lui de saisir sa chance. Morgan Phelipponneau est la force tranquille. Personne ne lui a mangé la laine sur le dos la saison dernière. Joueur de confiance du pack. Marc Legras devra redoubler d’efforts pour avoir du temps de jeu. La concurrence sera rude. Il devra notamment progresser dans le domaine physique.

Talonneurs :

Régis Loubery est un joueur sur lequel l’équipe peut compter lors de matchs durs. N’a peur de rien ni de personne. Provocateur parfois, un bosseur. Il met la tête là ou d’autres hésitent à mettre les pieds. Leeroy Clostermans doit gagner du temps de jeu sur la longueur de la saison.

Encore fragile, mais déterminée à réussir. Martin Garcia Vega est un joueur très athlétique, doté d’une grosse expérience. Il compte cinq sélections avec les « Pumas » en test-match. Avec lui, le club sait où il va.

Par Didier Le Pallec

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?