[SAGA PRO D2] Darricarrère : « La qualification, un objectif sage ! »

  • [SAGA PRO D2] Darricarrère : « La qualification, un objectif sage ! »
    [SAGA PRO D2] Darricarrère : « La qualification, un objectif sage ! »
Publié le , mis à jour

Deuxième année pour David Darricarrère à la tête du BO. Mais cette saison, c’est sous sa responsabilité qu’a été structurée l’équipe.

Vous avez eu, cette saison, l’opportunité de mener le recrutement. Qu’est-ce qui vous a guidé ?

C’est, en effet,moi qui ai fait le recrutement. Je voulais consolider le socle de jeunes joueurs à qui nous avions renouvelé notre confiance. On a évalué nos manques en vue d’un championnat rude. Dans chaque ligne, on a recruté un joueur d’expérience, Fabien Fortassin pour épauler Yohan Le Bourhis, David Roumieu pour Romain Ruffenach, Filipe Manu pour Alexandre Roumat, Ximun Lucu pour Kylan Hamdaoui, par exemple. J’ai rencontré tous les nouveaux avant de les recruter. Je tenais à savoir dans quel état d’esprit ils arrivaient. Tous ceux qui sont là sont réceptifs au projet du club.

Quelle sera votre feuille de route ?

La qualification. Mais ce sera compliqué. On a néanmoins une très bonne équipe, renforcée. Finir dans les cinq sera un objectif sage. On l’a manqué de peu l’an passé, mais on partait de trop loin après un mauvais départ. On a laissé des plumes avec un effectif restreint. On meurt à 8 points avec des regrets. Mais avec un tel démarrage, c’était un gros défi. Avec davantage de joueurs, cette saison, on peut faire mieux.

Vous retrouvez, à vos côtés, Frédéric Garcia avec qui vous aviez qualifié Dax…

On se connaît. On a l’habitude de fonctionner ensemble. On est sur la même longueur d’ondes. On a les mêmes optiques. C’est plus facile ainsi. Quand Nicolas Brusque m’a annoncé que Benoît August ne repartirait pas, on a eu différentes options. Mais le choix de Frédéric s’est imposé comme une évidence.

Jack Isaac vient aussi renforcer le staff. Quel sera son rôle ?

Il vient nous donner un coup de main pour parfaire les relations entre les joueurs et le staff. C’est un plus. Il y a aussi Laurent Mazas. Il aura en charge les skills et les buteurs. On utilise toutes les compétences. Tout cela tend vers le même objectif, ce que j’ai souhaité. Il faut concentrer les énergies positives. Il faut montrer aux joueurs notre état d’esprit, basé le respect, la confiance.

Au niveau du jeu, vous tendrez toujours vers un rugby de qualité ?

Ma philosophie est que les joueurs prennent du plaisir. Mais tous les matchs seront difficiles. On part avec un effectif de qualité. On va batailler à tous les matchs, certes, mais avec davantage de monde, le rendement ne doit pas s’en ressentir. L’an passé, on a manqué de concentration, à cause d’un manque de fraîcheur physique. L’équipe est aujourd’hui bien renforcée, bien structurée. Même si nos deux ailiers, Takudza Ngwenya et Rod Davies, qui avaient marqué 20 essais à eux deux, ne sont plus là.

Suffisant pour lutter dans ce championnat ?

Les autres équipes ont un temps d’avance sur nous au niveau de la cohésion. Mais le championnat sera plus ouvert que l’an passé. Il n’y a pas d’équipe comme Lyon qui écrasait tout et même les budgets. Mais on a confiance.

Quel est votre regard sur vos concurrents ?

Les deux formations qui descendent, Agen et Oyonnax, gardent le plus gros de leur effectif et se sont renforcées. Elles ont un vécu important et ont connu la Pro D2 récemment. Elles seront redoutables. Et puis il y a toutes celles qui ont joué les premiers rôles la saison dernière. Elles aussi ont un bel effectif. Il y aura une belle concurrence dans ce championnat.

Votre parcours sera-t-il lié à votre début de championnat que vous aviez manqué l’an passé ?

On reçoit Narbonne, Angoulême, Colomiers, on se déplace à Montauban et à Agen. Ce premier bloc va nous situer.

Propos recueillis par Edmond Lataillade

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?