[Portrait VII Masculin 12/13] Candelon, 36 ans et toutes ses jambes

  • [Portrait VII Masculin 12/13] Candelon, 36 ans et toutes ses jambes
    [Portrait VII Masculin 12/13] Candelon, 36 ans et toutes ses jambes
Publié le , mis à jour

Jusqu'au début des jeux Olympiques prévu le 5 août, nous vous proposons chaque jour le portrait d'un des membres de l'équipe de France masculine. Aujourd'hui, c'est au tour de Julien Candelon, doyen de l'équipe et premier joueur ayant été international à XV et à VII.

Il est avec, le capitaine, Terry Bourahaoua et Manoel Dall'igna, l'un des cadres de cette équipe de France à VII. Connu pour ses frasques et son sens de l'humour, Candelon est un vrai leader de vie au sein du groupe. A l'image de Philippe Guillard « la Guille » sur Canal + dont il s'inspire, le natif d'Agen est également consultant télé, mais chez le concurrent BeIN Sport pour les compétitions européennes. Un roi de la déconne qui sait allier amusement et professionnalisme.

Une transition pas évidente

Ancien joueur à XV, il passe par Toulouse, Agen, Narbonne et Perpignan avec qui il touchera « le bout de bois » en 2009. Durant sa carrière de quinziste, le Lot-et-Garonnais connaîtra deux sélections en équipe de France en 2005 face à l'Australie et à l'Afrique du Sud et inscrira deux essais avec les Bleus. En fin de contrat avec Perpignan à l'été 2012, Candelon décide de s'engager avec la Fédération et le rugby à VII après une première expérience en 2006. « Je recherchais un nouveau challenge après neuf années en professionnel à XV, expliquait le joueur au journal la Croix. C'est par l'intermédiaire de mon ami Émile Ntamack que j'ai été en contact avec la Fédération. »

Il devient ainsi le premier joueur à porter le maillot bleu au XV et au VII. Un changement de discipline qui a demandé un certain temps d'adaptation sur le plan physique « Ça été compliqué au début car il a fallu se mettre au niveau physiquement des exigences du VII qui sont différentes de celle du XV. Autant ma première expérience en 2006, ne m’avait pas paru trop compliquée, autant là, six ans après, physiquement les choses ont bien évolués. J’ai donc dû m’améliorer en vitesse, mais aussi apprendre à cumuler des tâches à très haute intensité », avouait le joueur dans nos colonnes. Une adaptation qui a dû se faire également dans le jeu. « Lorsqu’on joue à XV, la seule chose qu’on nous demande, que ce soit offensivement ou défensivement, c’est d’avancer. A VII, il faut avoir la capacité à ne pas s’isoler et concentrer des joueurs dans une zone tout en étant capable de ressortir de cette zone soit par la course soit par la passe. »

36 ans et une prolongation de contrat

Quatre ans après sa signature, le doyen du groupe (36 ans) s'est installé comme un titulaire indiscutable. Rapide, puissant, l'ailier a inscrit 18 essais et marqué 6 transformations sur le circuit international la saison passée. Au total, Candelon totalise 167 sélections pour 546 points inscrits (104 essais et 13 transformations) sur le World Series. Une sorte de seconde jeunesse que le joueur est en train de vivre au vue de ses statistiques. Des chiffres qui pourraient gonfler durant le tournoi olympique et l'année prochaine sur le circuit mondial, puisque le joueur a prolongé son contrat avec la fédération jusqu'en 2017.

Par Lionel Girard

 

Retrouvez nos portraits  

[PORTRAIT VII MASCULIN 1/13] STEPHEN PAREZ-EDO, DU XV AU VII IL N’Y A QU’UN PAS
[PORTRAIT VII MASCULIN 2/13] JONATHAN, LE CONQUÉRANT
[PORTRAIT VII MASCULIN 3/13] DALL'IGNA, L'ANCIEN
[PORTRAIT VII MASCULIN 4/13] CLER, NET ET PRECIS
[PORTRAIT VII MASCULIN 5/13] LAKAFIA, AUX JEUX COMME PAPA
[PORTRAIT VII MASCULIN 6/13] VALLEAU, LE PETIT POUCET
[PORTAIT VII MASCULIN 7/13] AICARDI, LE BONHEUR EST DANS LE VII
[PORTRAIT VII MASCULIN 8/13] INIGO, ENTRE DEUX OBJECTIFS
[PORTRAIT VII MASCULIN 9/13] LES RESERVISTES
[PORTRAIT VII MASCULIN 10/13] BOUHRAOUA, CAPITAINE FLAMME
[PORTRAIT VII MASCULIN 11/13] BARRY, POLI PAR LE VII

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?