Villefranche-de-Rouergue, l’union fait la force

  • Villefranche-de-Rouergue, l’union fait la force
    Villefranche-de-Rouergue, l’union fait la force
Publié le , mis à jour

Dans cette bastide aveyronnaise, le rugby à XIII est la discipline phare. Le rugby à XV parvient à tirer son épingle du jeu en première série et à attirer la jeunesse locale.

Villefranche-de-Rouergue, une belle bastide aveyronnaise de 12 000 âmes charmée et vantée par les dépliants touristiques. Outre, la qualité de sa pierre, de son histoire, cette cité a aussi la particularité d’accueillir de nombreuses associations sportives dont un club de rugby à XIII qui a grandement contribué à la notoriété de la ville. Jadis, il a évolué au plus haut niveau national et se flatte d’avoir conquis trois titres nationaux au sein de l’Élite 2. L’autre rugby, celui de l’Avenir villefranchois a un parcours moins prestigieux mais ce dernier s’est parfaitement intégré dans la vie locale. « Le rugby à XIII est un concurrent, mais c’est un club avec lequel nous entretenons d’excellentes relations. D’ailleurs, au sein de nos équipes de jeunes, ils sont nombreux à avoir la double licence. Mais, ce dont nous souffrons c’est l’éloignement. Ici, nous sommes un peu loin de tout. Le club le plus proche est à cinquante kilomètres. Pour continuer à exister, nous devons trouver des solutions d’autant qu’à l’Avenir villefranchois, nous ne payons personne. Les dirigeants et joueurs payent même leur licence », confie Christian Capelle, le secrétaire et mémoire du club.

2017, l’année de la consécration

À Villefranche-de-Rouergue, un ancien joueur devient automatiquement un éducateur à l’école de rugby ou un dirigeant. Le club a pour règle de vie de puiser dans son réservoir jeune. « Notre fierté, ajoute Christian Capelle, c’est de pouvoir aligner une équipe dans chaque catégorie. Cette année, nous avons même une équipe féminine à VII. » Cette recette semble bien fonctionner puisque, lors du précédent exercice, les Rouergats ont réussi à accéder en Première Série avec une formation de 23 ans de moyenne d’âge et dont 85 % de l’effectif issu de l’école. Sur le plus court terme, le club espère un jour retrouver le plus haut niveau régional comme ce fut le cas dans les années 90. En 2019, la structure fêtera son cinquantenaire avec l’espoir un jour de ramener un bouclier. Après quarante-sept ans d’existence, l’Avenir court après une première consécration. Il a disputé neuf finales et toutes ont été infructueuses. 2017 sera peut-être l’année de la consécration ?

Avenir Villefranchois

Date de création : 1969.
Nombre de licenciés : 230.
Plus haut niveau atteint : Honneur.
Palmarès : finaliste Première Série Midi-Pyrénées (1996-1997), Deuxième Série (2014-2015) ; réserve Promotion Honneur (1988-1989), Deuxième Série (2015-2016), finaliste Crédit Agricole Midi-Pyrénées (1998-1999).
Budget : 100 000 €
En 2015-2016 : 1er de la poule A Deuxième Série, promu en Première Série, quart finaliste du championnat-Midi-Pyrénées (battu par Carbonne 15-13), 32e de finaliste du championnat de France, battu par Castets-Linxe (29-27).

Par Didier Navarre

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?