Saint-Malo, touchés mais pas coulés

  • Saint-Malo, touchés mais pas coulés
    Saint-Malo, touchés mais pas coulés
Publié le , mis à jour

Les Corsaires de Saint-Malo grandissent et se structurent. Focus sur un des clubs les plus dynamiques et ambitieux de Bretagne, qui même après une descente cruelle en Honneur, garde la foi !

La saison dernière, le club de rugby de Saint-Malo faisait l’apprentissage de la Fédérale 3 et du haut niveau amateur. Comme souvent, cette première saison fut bien difficile à négocier et s’est soldée par une relégation immédiate. Une année pour apprendre, loin d’avoir été mal vécue par les dirigeants malouins. « Cette saison en Fédérale 3 fut historique pour le club, assène Guy Vilon, le président. Elle nous a permis de voir tout ce qui nous manque pour nous hisser à ce niveau-là. Cette saison a été un vrai révélateur de nos lacunes. Malgré les défaites et la descente inéluctable, tout le monde au sein du club a apprécié l’expérience. C’était sympa de pouvoir se mesurer à toutes ces très belles équipes. C’était clairement un niveau en dessus de ce que nous pouvions produire même si nous finissons la saison plutôt bien. »

Pour la saison à venir et pour le plus long terme, Saint-Malo a décidé de miser sur la carte jeune. « Les joueurs qui viennent une saison pour profiter, c’est terminé, assure Guy Vilon. Même si la Bretagne a enfin son club professionnel avec Vannes, nous sommes encore très loin des principales régions rugby en termes d’infrastructures et du nombre de licenciés chez les jeunes. Nous allons donc travailler à développer ce secteur car notre salut passera par là. »

Jordi Rougé au chevet du club

Afin d’attirer et de former les jeunes, Saint-Malo a décidé de s’octroyer les services de Jordi Rougé, ancien joueur de Top 14 et Pro D2, récemment passé par Tyrosse, qui sera en charge du développement de la cellule « jeunes ». L’expérimenté ancien joueur donnera aussi un coup de main à l’entraînement de l’équipe fanion où il chapeautera les trois-quarts. « Ce jeune a un excellent cursus. Il vient du Sud-Ouest mais a choisi de s’installer durablement à Saint-Malo. C’est un passionné, comme on les aime ici. On attend de lui qu’il fasse un gros travail sur notre jeunesse. »

Après avoir goûté à la Fédérale 3, il est bien évident que les Malouins aimeraient y revenir pour s’y établir. Mais pas question de précipiter les choses. « La saison passée a montré que nous étions vraiment « justes » pour ce niveau. Je pense que nous aurons besoin d’une saison de transition en Honneur pour nous restructurer et pour réaffirmer nos ambitions. Nous verrons bien comment les choses se déroulent sur le terrain. En fin de saison passée, nous parvenions à rivaliser avec les équipes de Fédérale 3. Il nous manquait seulement un peu de banc pour tenir… L’avenir nous dira ce dont nous sommes capables même si j’ose espérer que nous serons en capacité de faire un beau parcours. » Le club se dotera aussi, pour 2016-2017, d’une section féminines compétitive. De quoi partir sereinement à l’abordage de cette nouvelle saison.

XV Corsaire Saint-Malo Rugby

Date de création : 1970.
Nombre de licenciés : 210.
Plus haut niveau atteint : Fédérale 3.
Palmarès : champion de Bretagne (2014).
Budget : 160 000 €
En 2015-2016 : 10e de la poule 4 de Fédérale 3, relégué en Honneur

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?