[Rio 2016] Inigo : « Peu importe, il faut battre tout le monde »

  • [Rio 2016] Inigo : « Peu importe, il faut battre tout le monde »
    [Rio 2016] Inigo : « Peu importe, il faut battre tout le monde »
Publié le , mis à jour

Les Français sont bien évidemment heureux d'être en quarts, et ils voulaient se racheter du non-match contre les Blitzboks. C'est chose faîte. 

Sébastien Inigo :

« On savait que ça allait être difficile, c’était un huitième de finale. Au final, l’essentiel est là, nous sommes en quarts. En première mi-temps on a tenu bon, face a une équipe espagnole plutôt difficile à manier. Les remplaçants ont fait la différence. Hier soir, les coachs ont eu un discours vraiment positifs après la défaite face à l’Afrique du Sud. On savait que ça allait se jouer contre l’Espagne. On arrive en quarts, si on veut être champion, il faudra battre tout le monde. On va reprendre du tonus et préparer le prochain adversaire. »

Jérémy Aicardi :

« On les rencontre souvent en champion européen et l’Espagne a le niveau européen. On n’avait pas le droit de perdre contre eux. On a fait un bon match, récupéré les coup d’envois et mis des grosses séquences de pressions défensives. On a défendu ensemble, au contraire du match contre les Sud-africains. L’essai de Damien Cler et le mien, ce sont des séquences travaillées à l’entraînement. Les entraîneurs vont être contents. »

Damien Cler :

« J’essaie de me fondre dans le collectif, si je fais des choses individuelles pour le collectif. On voulait se racheter du non-match contre les Boks hier. C’est chose faite. On sait qu’on va prendre un gros en quarts, après il y a 3 chances sur quatre de prendre une médaille. On connaît toutes les équipes, on verra. Marquer au J.O ? Peu importe, l’important c’est le collectif. »

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?