[SAGA TOP 14] Effectif : Concurrence à l’aile et à l’arrière à Bordeaux

  • [SAGA TOP 14] Effectif : Concurrence à l’aile et à l’arrière à Bordeaux
    [SAGA TOP 14] Effectif : Concurrence à l’aile et à l’arrière à Bordeaux
Publié le , mis à jour

Pour sa nouvelle année dans l’élite, les entraîneurs de l’UBB auront le choix des hommes notamment dans les lignes arrières.

Arrières

La concurrence sera très rude dans la course au numéro 15. Traditionnellement, il ne connaît pas vraiment de « taulier » à l’UBB. Darly Domvo qui s’annonçait si prometteur a connu une nouvelle blessure à un genou en avril dernier, il devrait revenir fin 2016 début 2017. L’international Jean-Marcellin Buttin « oublié » en fin de saison dernière va se battre pour retrouver le groupe premier. La saison dernière, c’est Nans Ducuing qui avait fini dans la peau du titulaire, pas mal pour une première saison en Gironde.

Deux autres hommes peuvent faire figure de « dernier rempart » : d’abord Romain Lonca, même s’il n’a pas joué à ce poste la saison passée mais il avait été six fois titulaire à l’arrière l’année précédente ; puis le jeune Geoffrey Cros venu de Tarbes avec une réputation flatteuse (sept titularisations en Pro D2, débuts à 18 ans).

Ailiers

Spontanément, on suppose que Blair Connor et Metuisela Talebula ont le profil des titulaires. Ils ont tellement apporté à l’UBB… Mais la concurrence ne sera pas mince, elle pourrait prendre le visage d’Adam Ashley-Cooper que les entraîneurs estiment peut-être plus précieux à ce poste qu’au centre. Mais on sait que le joueur a accepté de revenir avec les Wallabies et ne devrait pas revenir avant le mois d’octobre en Gironde.

Reste que le départ de Sofiane Guitoune libère forcément une place, d’autant plus que Talebula est blessé aux adducteurs et manquera la reprise du Top 14. Jean-Baptiste Dubié peut aussi évoluer le long de la ligne de touche. Le jeune Fidjien Eroni Tuwai venu de l’équipe espoirs championne de France est annoncé plein de qualités. Mais les dirigeants pourraient recruter un joker dans les jours qui viennent. Le Fidjien Waqaliva est aussi une option.

Centres

Fort de sa première sélection, Julien Rey est parti pour une septième saison bordelaise. Spontanément, on pense à Adam Ashley-Cooper pour faire la paire avec lui mais l’Australien ne sera pas là avant le mois d’octobre et il a beaucoup joué à l’aile en fin de saison dernière. Les entraîneurs pourront aussi choisir le vif et léger Jean-Baptiste Dubié, très intéressant la saison passée pour sa première saison à Bordeaux. Le revenant néo-zélandais Jayden Spence (lui aussi plutôt léger) proposera son jeu à la Conrad Smith avec une excellente technique de passe.

Le polyvalent Romain Lonca sera aussi un candidat aux numéros 12 et 13 après que ses débuts prometteurs ont été perturbés par des blessures. Le club a aussi recruté le Fidjien Josaia Vakacegu qui jouait l’an passé à Béziers en Pro D2. Peut-être une bonne surprise… Un autre Fidjien s’est signalé chez les espoirs, Jone Waqaliva, il est puissant. Il a été testé à l’aile à Biarritz en match amical.

Ouvreurs

Ian Madigan, l’international irlandais, devrait être le titulaire évidemment. Lionel Beauxis sera sa doublure mais, à son retour, le Néo-Zélandais Simon Hickey offrira une alternative intéressante. C’est lui qui était titulaire en fin de saison dernière. Romain Lonca peut aussi porter le numéro 10. À noter aussi que Baptiste Serinpeut aussi jouer à ce poste si le besoin s’en fait sentir.

Demis de mêlée

Après six ans, de bons et loyaux de services Heini Adams ne sera plus là pour distribuer le jeu derrière le pack girondin. Difficile de ne pas faire de Baptiste Serin le numéro un des demis de mêlée après la saison éblouissante qu’il vient de réaliser, ponctuée par une tournée en Argentine avec les Bleus. Yohann Lesgourgues (qui a lui aussi frôlé l’équipe de France) sera sur ses talons avec un style légèrement différent.

L’expérimenté Julien Audy arrive de la Rochelle avec un profil de buteur.Il compte 130 matchs de Top 14 à son actif à Montauban, Oyonnax, La Rochelle, Bayonne et Toulouse. Gauthier Doubrère essaiera aussi de montrer le bout son nez. Il avait été convaincant lors de ses débuts la saison passée contre le Stade français dans des conditions difficiles.

Numéros 8

Matthew Clarkin est parti et Loann Goujon devrait être en pole position avec Marco Tauleigne en excellent challengeur. Peter Saili peut aussi occuper ce poste. Il en a la puissance. Mais il s’est blessé à une rotule jeudi soir lors du match amical contre Biarritz. L’UBB pourrait prendre un joker à sa place.

Troisième ligne ailes

Le staff aura l’embarras du choix selon les choix tactiques : Braid (gratteur), Chalmers (aérien), Madaule (grand-champ) et Saili (percussion) offriront une palette variée avec bien sûr le décalage possible d’un des deux numéros 8.

Deuxième ligne

Juandre Marais sera la pierre angulaire du pack girondin. L’Australien Luke Jones devrait l’épauler, fort de ses trois sélections avec les Wallabies, toutes en 2014. Il est annoncé très fort en touche. Mais Berend Botha sera toujours dans les parages (même s’il s’est blessé à Biarritz lui aussi).

On miserait bien une petite pièce sur une ascension de Cyril Cazeaux qui n’a jamais déçu depuis deux ans. Derrière deux jeunes talents essaieront de se montrer : Johan Aliouat (ex-Carcassonne) et Tristan Labouteley (ex-Montpellier).

Piliers

À gauche, il y aura une belle concurrence entre le nouvel international Jefferson Poirot, Sébastien Taofifenua et Steven Kitshoff. Mais ce dernier pourrait être occupé par les Springboks jusqu’à début octobre. À 36 ans, Jean-Baptiste Poux est toujours là et peut jouer des deux côtés. À droite, l’UBB a quand même perdu trois hommes de valeur avec Gomez-Kodela, Toetu et Kepu.

Le Moldave Vadim Cobilas, venu du club anglais de Sale, et l’ex-Oyonnaxien Marc Clerc auront un beau défi devant eux pour trouver leurs marques le plus vite possible. Le jeune Xerom Civil pourrait grappiller quelques apparitions.

Talonneurs

A priori, le Samoan Ole Avei fait figure de premier choix. Sa vivacité et son activisme offensif ont marqué le club depuis six ans. Mais Clément Maynadier vient quand même de découvrir l’équipe de France. L’homme est complet et très travailleur dans les regroupements. Benat Auzqui (33 ans) n’a jamais déçu depuis son arrivée au club en 2013, il n’est plus tout jeune, mais il a découvert le haut niveau très tard.

Le jeune Ronan Chambord sera en embuscade, il a fait deux apparitions l’an passé en Coupe d’Europe. Gauthier Brute de Rémur, talonneur des espoirs a commencé à s’entraîner avec le groupe premier, il a même joué la fin du match amical contre Biarritz.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?