Candelon : « Quatre ans d'attente, trois jours de compétition »

  • Candelon : « Quatre ans d'attente, trois jours de compétition »
    Candelon : « Quatre ans d'attente, trois jours de compétition »
Publié le , mis à jour

Le vétéran des Bleus tire un constat lucide des premiers Jeux olympiques de l'Équipe de France de rugby à VII.

Que signifie cette septième place au Jeux olympiques ?

On le dit depuis longtemps on est les ambassadeurs de cette discpline. On est les premiers à réaliser ces olympiades. Il faut en tirer des conséquences. Aujourd'hui il faut déjà penser à demain et voir ce qu'il faut faire. Comment pouvoir évoluer. On a franchi des paliers cette saison. Le rugby à VII grandit en France. On l'a aidé à le faire. Il y a d'autres acteurs qui sont partis aujourd'hui et qui ont aidé le VII à grandir. Il faut se tourner vers l'avenir.

 

Ce sont tes derniers moments avec le VII ?

La science peut encore faire des progrès. Cette dernière journée à Rio est à notre image. On a des valeurs et du caractère dans notre groupe, et cela aurait été dommage de quitter Rio sans montrer toutes les idées qu'on a véhiculées toutes ces années. C'est la satisfaction de montrer qu'on a du cœur.

 

Quels sont les objectifs maintenant ?

Aujourd'hui l'objectif c'est gagner un tournoi, on s'en est approché cette saison. Tout ce qu'on a appris lors de ses jeux Olympiques, il faut le mettre à profit, il faut construire là dessus. C'est une belle base.

 

L'aventure J.O, c'est terminée...

C'est quatre ans d'attente et trois jours de compétitions. Ca passe très vite. C'est comme un mariage, la journée passe à fond la caisse, on sait pas si on en a profité. Mais pour ces jeux, une chose est sûre, c'est que cette équipe en a profité.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?