Retour à la base

  • Retour à la base
    Retour à la base
Publié le , mis à jour

Le club Jurassien de Dole entend profiter de sa relégation pour s’offrir un nouveau départ.

Dans la longue histoire du rugby dolois, les hauts et les bas se succèdent. En 1971, le club accédait pour la remière fois de son histoire à la Deuxième division… avant d’être relégué en Troisième division huit ans plus tard. Et le scénario s’est repété avec, au cours des dernières saisons, une certaine tendance à faire l’ascenseur entre Fédérale 3 et Honneur, niveau auquel le club dolois se retrouvera à nouveau au départ de la prochaine saison. Pas question pour autant de s’habituer à ce phénomène. Pas question non plus de renoncer à toute forme d’ambition au regard des problèmes financiers qui ont pu s’ajouter aux difficultés sportives.

S’appuyer sur les forces vives

Le projet de fusion avec les voisins de Tavaux remisé dans les cartons, l’US Dole a décidé de s’offrir la chance d’un nouveau départ avec pour ligne de conduite un principe simple, revenir à la base. L’élection à la présidence de Jean-Charles Mittaine, illustre parfaitement cette volonté de se recentrer autour des valeurs du club. Le nouveau président connaît bien le club. Successivement joueur, éducateur, secrétaire, il a tracé une ligne de conduite pour la saison à venir : « Elle doit nous permettre de nous restructurer. »

Pour atteindre ce premier objectif, le club de Franche-Comté veut s’appuyer sur ses forces vives. « Avec plus de 120 jeunes, nous avons l’une des écoles de rugby les plus importantes du comité », explique Jean-Charles Mittaine comme pour mieux souligner l’importance que revet la formation dans le projet que lui et son nouveau comité veulent porter. Il ajoutee : « Avec notre relégation de Fédérale 3 en Honneur, nous avons subi une vague importante de départs, une douzaine. Mais notre club est riche d’une longue histoire. Il a grandi dans un terreau propice à l’éclosion de jeunes talents. De nombreux joueurs formés à Dole évoluent dans des clubs de plus haut niveau. C’est la preuve d’un potentiel que nous voulons exploiter. Aujourd’hui nous sommes un peu échaudés. Nous lancer dans le recrutement n’est pas dans notre politique. Nous ferons confiance aux jeunes du club. »

De jeunes joueurs du cru sur le terrain et quelques « anciens » pour les encadrer, le nouveau Dole aura la saveur du terroir. À la tête du staff, on retrouve ainsi des joueurs ayant porté le maillot dolois : Philippe Pernet dans un rôle de manager, Loïc Trossat et Raphaël Chevassus comme entraîneurs aux côtés de Thibaut Leclerq, le CTD franc-comtois.

Reprendre l’ascenseur pour la Fédérale 3, le club jurassien ne se l’interdit pas, mais il n’est pas question pour lui de se fixer une échéance ferme. « Ce n’est pas un déshonneur que d’évoluer en Honneur », plaisante Jean-Charles Mittaine qui préfèce cibler des objectifs concrets : « Travailler à la formation des jeunes, poursuivre nos actions en direction des scolaires, permettre à notre groupe de s’aguerrir. Le plus important, dans un premier temps, est de retrouver de la stabilité sportive et financière. On verra ensuite. »

Union sportive doloise

Date de création : 1905

Nombre de licenciés : 280

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2

En 2015-2016 : Fédérale 3, 9e de la poule 16, relégué

Par Jean-Pierre Dunand

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?