Des portes s’ouvrent derrière

  • Des portes s’ouvrent derrière
    Des portes s’ouvrent derrière
Publié le , mis à jour

Domvo, Talebula blessés pour un moment, Ashley-Cooper en sélection, Ducuing forfait pour le dernier match amical… Quelle ligne de trois-quarts alignera l’UBB en ouverture du Top 14 ?

À Bordeaux, la semaine a commencé par le retour des internationaux à l’entraînement. Lundi, les participants à la dernière tournée en Argentine, Julien Rey, Loann Goujon et Clément Maynadier ont travaillé avec le préparateur Ludovic Loustau, tandis que Jefferson Poirot (qui souffrait un peu d’une cuisse) est resté en salle. Mardi, Baptiste Serin a rejoint à son tour le groupe avec comme objectif, le premier match de Top 14 contre le Racing, rendez-vous déjà crucial compte tenu de la difficulté du calendrier. On rappelle que tous ces hommes ne joueront pas les matchs amicaux, selon la dernière convention LNR-FFR mais qu’ils pourront tout à fait jouer le match d’ouverture du championnat. Ils seront donc absents ce soir contre La Rochelle pour le dernier match amical du club.

Il devrait voir les grands débuts de Ian Madigan, l’ouvreur international irlandais et du deuxième ligne Luke Jones, huit fois sélectionné chez les Wallabies. En revanche, Nans Ducuing qui avait fini la saison au poste d’arrière est forfait à cause de ses adducteurs. « Nous avons vécu notre quatrième semaine de préparation, c’est toujours celle où ça tire un peu. Jean-Marcellin Buttin aussi ressentait des petites douleurs, mais nous ne sommes pas trop inquiets », confiait Émile Ntamack. Ceci ne pouvait pas nous conduire à anticiper le premier rendez-vous du Top 14. On peut s’attendre à voir de nouvelles têtes au niveau des lignes arrières. En effet, Darly Domvo et Metuisela Talebula sont blessés de longue durée et Adam Ashley-Cooper a été sélectionné par les Wallabies.

Les jeux sont donc ouverts aux postes d’arrière, de centres et d’ailier. Chez les « anciens », Romain Lonca, plutôt à son avantage à Biarritz, aura ses chances après une saison dernière à cinq titularisations seulement en Top 14 à cause d’une blessure (trois à l’ouverture, deux au centre). Il peut aussi jouer avec le numéro 15, même s’il ne l’a plus fait depuis la saison 2014-2015. Jean-Baptiste Dubié a débuté au centre les cinq derniers matchs de la saison passée. Son aisance technique et sa vivacité ont laissé de bons souvenirs. Il peut aussi jouer en position de trois-quarts aile (trois matchs de Top 14, l’an passé).

Cros, Vakacegu, Waqaliva, Spence, talents méconnus

Mais quelques outsiders comptent bien grappiller du temps de jeu. Emile Ntamack nous les a présentés succinctement. Commençons par le très jeune Geoffrey Cros (arrière-ailier), venu de Tarbes où il a fait ses premiers matchs de Pro D2 à 18 ans. « Il a fait une très bonne préparation avec nous. Il est en train de se construire, il charge pas mal sur le plan physique car il découvre un nouveau niveau. Il n’est pas encore totalement formé mais il est très vif. »

Un autre joueur a débarqué du Pro D2, Josaia Vakacegu qui évoluait à Béziers. « C’est un polyvalent, arrière-ailier. Il est très demandeur, il va vers les autres, un peu à rebours du profil habituel des Fidjiens. Sur certains matchs de Pro D2, je l’ai vu faire des ravages avec sa puissance physique. Mais il n’a pas que ça, il sait aussi faire des passes. Bien sûr, lui aussi va découvrir un autre niveau. » À Biarritz, nous avons aussi découvert Jone Waqaliva, un ailier costaud qui a fait quelques différences. Son potentiel est incontestable : « Oui, il peut apporter beaucoup de puissance. Mais il sort d’une saison et demie blanche. Il n’a pas joué avec les espoirs l’an passé à cause d’une blessure. Il peut lui aussi jouer aussi bien ailier que centre mais il est très jeune, il n’est pas encore rôdé à tous les systèmes… »

Un autre joueur va postuler, uniquement pour une place au centre. Le Néo-Zélandais Jayden Spence, qui va fêter ses 25 ans. Il a déjà porté le maillot de Bordeaux-Bègles en 2014-2015. Arrivé comme joker dans une certaine discrétion, il avait fini la saison dans la peau d’un titulaire (six matchs, dont cinq titularisations) avant de revenir à Otago en ITM Cup. Laurent Marti et le staff bordelais se sont souvenus de lui : « Jayden Spence avait marqué les esprits lors de son premier passage. Il offre beaucoup de technicité. Il est très fort dans les duels et dans la construction du jeu. Il évolue dans le même registre que Jean-Baptiste Dubié. On sent déjà une complicité entre lui et Ian Madigan. » Ian Madigan justement, il avait déclaré à son arrivée qu’il pourrait dépanner au centre ou à l’arrière. Mais Émile Ntamack nous a confirmé que le poste de numéro 10 resterait bien la priorité pour lui.

Par Jérôme PRÉVÔT

 

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?