L’année du renouveau

  • L’année du renouveau
    L’année du renouveau
Publié le , mis à jour

Honneur - Privé de phase éliminatoire la saison écoulée, le Stade Saint-Gaudinois espère bien se racheter et retrouver prochainement la Fédérale 3.

La saison 2016 a été un cru excellent pour le rugby commingeois. Ce dernier a été particulièrement gâté avec la double consécration nationale de l’Isle-en-Dodon et Boulogne-sur-Gesse en Première et Quatrième Séries, la place de finaliste de Mazères-Cassagne en Promotion Honneur. On ne peut pas passer non plus sous silence, la performance des Phliponeau des Portes du Comminges battus d’une courte tête (12-18) en finale nationale face aux Lot-et-Garonnais du Quatre Cantons.

En revanche, le club phare de la région, le Stade saint-gaudinois a vécu une saison bien morose. Pour leur deuxième année consécutive au sein de l’élite régionale, les Saint-Gaudinois ont fini dans la seconde partie de tableau de leur poule de dix avec une peu flatteuse sixième place. Quant à l’équipe B, championne régionale en 2015, elle n’a pas réussi à conserver son bien. Un exercice 2016 qui ne restera vraiment pas dans les annales du club. « Nous n’avons pas été aidés non plus par la chance. Nous avons eu un nombre incalculable de blessés et forcément cela a eu une incidence sur les résultats », témoigne un dirigeant.

Le duo Martinez-Hilaire aux commandes

Pour la saison à venir, c’est un nouveau comité directeur et un nouveau président Laurent Monticciolo qui est à la tête de la structure. Une nouvelle équipe dirigeante qui a confié les destinées du groupe senior au duo Alex Martinez-Hervé Hillaire, deux figures historiques du club qui espèrent redorer le blason du club.

Bien des inconditionnels du « Stade » aimeraient bien que ce dernier retrouve la Fédérale 3. « Avant de parler d’objectif sportif, il faut avoir les pieds sur terre. Tout d’abord, il faut recréer un groupe. L’an dernier, il n’y a pas eu amalgame entre les anciens et les jeunes. Par la force des choses, les résultats n’ont pas été à la hauteur. Cette année, il faut mettre en place un esprit, se réorganiser. Il y a de la qualité dans ce groupe. Il faut faire en sorte qu’il prenne conscience de ses qualités », fait remarquer Alex Martinez.

Pour relever le prochain défi sportif, les deux techniciens n’ont pas souhaité effectuer un recrutement pléthorique. Il a été particulièrement ciblé ce que confirme Alex Martinez : « Il y a des retours au club, peu de départs. Nous avons fait signer trois joueurs au profil intéressant, un centre de Saint-Sulpice-sur-Lèze, un troisième ligne de Lannemezan et un deuxième ligne de Muret, trois éléments dont on espère qu’ils vont tirer le groupe vers le haut. »

Désireux de participer à la phase éliminatoire, les Stadistes ont repris le chemin de l’entraînement depuis le 18 juillet dernier afin d’être en conformité avec leurs objectifs et fin prêts pour la première journée de championnat le 11 septembre où ils se rendront à Auterive avec une idée derrière la tête, celle d’accrocher la victoire afin de bien lancer la saison.

Stade saint-gaudinois

Date de création : 1898

Nombre de licenciés : 270

Plus haut niveau atteint : première division (1986-1987)

Palmarès : champion de France Troisième Série (1912), Promotion Honneur (1955), Honneur (1958) ; champion des Pyrénées Promotion Honneur (1955), Honneur (1958) ; accession Groupe A (1985-1986) ; champion de France Nationale B (1988), champion des Pyrénées Réserve Honneur (2015)

Budget : 180 000 €

En 2015-2016 : Honneur, 6e de poule, maintenu

Par Didier NAVARRE

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?