[Saga Top 14] Meehan, « Ici, la pression est immense »

  • [Saga Top 14] Meehan, « Ici, la pression est immense »
    [Saga Top 14] Meehan, « Ici, la pression est immense »
Publié le , mis à jour

Toujours sous le choc de la défaite en finale de Top14, le coach australien n’a qu’un objectif pour la saison à venir : le doublé.

Comment s’est passée la reprise ?

Nous avons repris depuis maintenant trois semaines et je suis très satisfait : les mecs sont revenus de vacances avec un très bon état d’esprit et nous avons déjà beaucoup travaillé. Tout le staff est très content de l’investissement des joueurs. Maintenant, il va falloir garder ce rythme tout au long de la saison et je suis persuadé que les résultats suivront.

La déception du Camp Nou est-elle derrière vous ?

Nous ne pourrons jamais oublier cette désillusion ! Peut-être qu’en faisant une bonne saison nous la nuancerons mais nous ne l’oublierons jamais. C’est un échec pour le groupe mais je pense qu’il peut nous servir pour cette saison.

De quelle manière ?

Nous avons pris conscience, les joueurs comme le staff, que nous ne représentions pas seulement un club mais une ville, un département, une région. Face au Racing, nous n’avons pas été à la hauteur de ce public et c’est important pour nous d’y arriver cette saison. Il faut que cette défaite ne soit pas un poids mais une motivation.

Justement, après une année sans titre, la pression est-elle plus importante ?

Quand je suis arrivé la saison dernière, je me mettais la pression : je voulais que mes combinaisons soient bien assimilées et que les arrières soient bons collectivement. Mais après deux mois, lorsque j’ai commencé à côtoyer des supporters, j’ai réalisé que c’était bien plus qu’une simple histoire personnelle. Les résultats du RCT influent sur le moral des gens donc la pression est immense. C’est important pour tout le monde ici de voir Toulon briller et c’est ce qui me donne envie de venir à l’entraînement chaque semaine.

L’été a été agité. Le groupe a-t-il été touché par cet imbroglio ?

Personnellement j’ai beaucoup échangé avec Diego et pour moi, il n’a jamais été question qu’il ne reste pas. Pour ce qui concerne les joueurs, ils ne parlent pas de ça avec moi. La seule chose que je peux vous dire c’est que le jour de la reprise, tous les mecs étaient là, prêts à travailler.

Et comment va se passer votre collaboration avec Diego Dominguez ?

J’ai côtoyé Diego au Stade français (entre 2002 et 2004, N.D.L.R.) et c’est quelqu’un que je connais très bien. C’est une opportunité exceptionnelle pour moi de travailler avec lui. Nous parlons beaucoup et je sais ce qu’il attend de moi. J’espère que mon expérience de coach lui enlèvera un peu de pression.

Son management est-il différent de celui de Bernard Laporte ?

La saison dernière était particulière car Bernard ne pouvait pas être là tout le temps. Je ne peux donc pas vraiment comparer. Mais oui, ils abordent différemment le rôle de manager.

C’est-à-dire ?

Diego est vraiment un entraîneur qui veut que ses joueurs prennent du plaisir dans le travail. Il a connu le très haut niveau et sait comment se passe la vie d’un groupe. Alors, il est très attentif aux rapports entre les joueurs.

Le RCT a parfois manqué de solution à l’ouverture la saison passée. Était-ce important de renforcer ce poste ?

Les signatures de François (Trinh-Duc) et de Pierre (Bernard) sont deux très bonnes nouvelles pour nous. Ils ont des profils très complémentaires et vont nous apporter des options très différentes. Plus encore que la saison passée, nous travaillons beaucoup de combinaisons et avoir deux numéros 10 de ce niveau va nous permettre d’alterner.

Quels sont les objectifs du RCT cette saison ?

Nous souhaitons rendre les gens fiers et pour remplir cet objectif, nous ne pouvons que viser le doublé.

Par Pierrick Ilic-Ruffinati

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?