La force de se relever

  • La force de se relever La force de se relever
    La force de se relever
Publié le , mis à jour

Retrouver la Fédérale 3. Saint-Marcellin y court après, sans succès depuis quelques saisons. La dernière en date, le démontre. Finalistes du comité des Alpes, les Isérois ont vu leur aventure s’arrêter en huitième.

Un goût d’inachevé. C’est avec ce sentiment que Saint-Marcellin, a terminé l’exercice. Paradoxal, alors que les Isérois se sont pourtant hissés jusqu’en huitième de finale. Les Angles, champions de Provence, arrêtant l’épopée saint-marcellinoise. « Il s’agit d’un match qui s’est joué à très peu. Notre adversaire a mieux su le maîtriser que nous. Les Angles avait une belle équipe et un jeu séduisant à base de mouvement, avec des individualités comme leur centre que nous n’avons pas réussi à cadenasser », admet Frédéric Giovale, l’entraîneur du SMS. Une défaite de trois points (15-18), face au futur demi-finaliste de l’exercice. Oui mais voilà, ces regrets proviennent également de la finale des Alpes. À Lesdiguières, Saint-Marcellin a en effet manqué d’atteindre son objectif initial. « Depuis deux ans, nous souhaitons remonter en Fédérale 3 et nous avons échoué. L’an dernier, c’était en demi-finale et cette année, c’est en finale même le résultat est presque logique. Nous avons encaissé un essai sur un turnover et nous nous sommes ensuite mis à gamberger. » Trop, pour pouvoir arracher le bouclier des mains de Rives-Renages. Sept points faisant au final, pencher la balance en défaveur de Geoffrey Gerin et ses partenaires. L’image d’une saison, où les Renageois auront été une bête noire pour Saint-Marcellin. « Ils nous ont battu deux fois, sur les trois matchs que nous avons joué face à eux. C’est une équipe extrêmement accrocheuse, avec, malgré tout, beaucoup de qualité. Leur expérience de ce type de match était peut-être également supérieure à la nôtre. » Rives-Renages ayant notamment été relégué de Fédérale 3, à l’intersaison.

Evoluer vers un jeu plus complet

Des échecs dont les Isérois comptent tirer les leçons, pour grandir. Histoire d’enfin franchir ce cap, la saison prochaine. Et ce, sur la lancée d’un exercice 2015-2016 restant malgré tout prometteur. Le SMS terminant notamment deuxième de la phase régulière, pour le comité des Alpes. « Nous étions lancés dans une compétition à distance, avec des clubs comme Rives-Renages ou Aix-les-Bains. C’est la marque de fabrique du comité des Alpes et avec plus de quatre défaites, nous aurions pu ne pas nous qualifier. Il est donc impossible en ce sens, de faire des impasses », souligne Frédéric Giovale.

Pari tenu avec seulement cinq défaites, sur la saison. Dont trois, pour la seule phase régulière. Qu’importe, l’affirmation équivaut également pour le contenu. Il est vrai, non sans quelques axes de travail. « Notre match référence se situe à Aix-les-Bains, en demi-finale aller des Alpes. Jusque-là, nous n’avions jamais réussi à être constants sur quatre-vingts minutes. Il nous faut aussi essayer d’avoir un jeu plus varié, plus équilibré en étant capable de franchir au près et au large ». Une variété nécessaire, pour l’un des favoris de la poule. Le championnat interrégional s’annonçant d’autant plus homogène, cette saison. « Il faut à chaque fois repartir, même si un fond reste avec l’ossature du groupe. Nous aurons certainement peu de matchs faciles, avec beaucoup de clubs qui se sont renforcés en Honneur. Nous avons cependant les moyens d’atteindre ces objectifs. » Premier élément de réponse, à Tullins-Fures le 18 septembre prochain.

Saint-Marcellin Sports

Date de création : 1912

Nombre de licenciés : 380

Plus haut niveau atteint : Fédérale 2 (montée en 1990 et descente en 2008)

Palmarès : champion de France Excellence (1934)

Budget : 270 000 €

En 2015-2016 : Honneur interrégional, 2e de la poule 2 du CHIR, finaliste du comité des Alpes, éliminé en huitièmes de finale par Les Angles (18-15)

Par Corentin Vaissière

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?