Qui pour succéder à l'Australie?

  • Qui pour succéder à l'Australie?
    Qui pour succéder à l'Australie?
Publié le , mis à jour

Le Rugby Championship, cinquième du nom,  débute ce samedi. Après des tests matchs d’été plus ou moins réussis pour chaque nation, le tournoi sudiste est l’occasion pour les équipes de se relancer ou de confirmer leur état de forme. Midi-Olympique fait le point.

L’Australie veut éviter la crise

Le vice-champion du monde et tenant du titre va vouloir contester l’hégémonie néo-zélandaise une nouvelle fois. Sauf que l’Australie sort d’un cycle de trois défaites en juin dernier face à l’équipe d’Angleterre (28-39, 7-23, 40-44), sur ses terres qui plus est. Mickaël Cheika sait donc qu’une nouvelle défaite à la tête des Wallabies, la cinquième d’affilée depuis la finale de Coupe du Monde ne serait pas forcément bien vu. Pour éviter cela, Cheika a donc rappelé les « nordistes » Genia, Giteau, Ashey-Cooper et Mitchell comme lors de la dernière Coupe du Monde. L’Australie va devoir faire sans Sam Carter, Will Skelton, et Kurtley Beale. Les Australiens devront aussi gérer la terrible nouvelle extra-sportive concernant Christian Lealiifano atteint d une leucémie.

Le XV de l’Australie pour son premier match : 1.Sio, 2. Moore (cap), 3. Kepu, 4. Douglas, 5. Simmons, 6. McCalman, 7. Hooper, 8. Pocock, 9.Genia, 10. Foley, 11. Haylett-Petty, 12. Giteau, 13. Kuridrani, 14. Ashley-Cooper, 15. Folau

Remplaçants : 16. Polota-Nau, 17. Slipper, 18. Alaalatoa, 19. Mumm, 20. Fardy, 21. Phipps, 22. Toomua, 23. Horne.

 

L’épouvantail néo-zélandais

Les Néo-Zélandais sont comme de coutume les grands favoris du Rugby Championship. Trois fois vainqueur du tournoi (2012, 2013, 2014, ils avaient gagné dix fois auparavant le Tri-Nations en seize éditions), les Néo-Zélandais veulent réparer l’anomalie de l’an dernier qui avait vu l’Australie s’imposer lors de la dernière journée avec une victoire face à eux (27-19). Depuis, la Nouvelle-Zélande est allée conquérir sa troisième couronne mondiale en octobre 2015 en Angleterre (face à ces mêmes Australiens) et elle a battu par trois fois le Pays de Galles lors des test-matchs d’été (39-21, 36-22, 46-6). Impertubable, sûr de ses forces, la mécanique kiwi semble difficile à piéger même sans les Richie McCaw, Dan Carter, Ma’a Nonu et Conrad Smith. Les All Blacks seront certes amputés de Sonny Bill Williams (victime d’une rupture partielle tendon d’Achille lors du tournoi olympique de Rugby à VII), du centre Georges Moala (déchirure d’un ligament latéral) et du talonneur des Chiefs Nathan Harris (victime d’une rupture des ligaments croisés du genou lors d’un entraînement) qui devait débuter lors du premier match à Sydney mais cela reste extrêmement compétitif avec Beauden Barrett à la baguette notamment. Et dire qu’une des révélations de la saison en Super Rugby l’ouvreur/centre Damian McKenzie n’est pas encore dans le groupe et qu’Ardie Savea est sur le banc.

Le XV de la Nouvelle-Zélande pour son premier match : 1.Crockett, 2.Taylor, 3.Franks, 4. Retallick, 5. Whitelock, 6. Kaino, 7. Cane, 8. Read (cap), 9. A.Smith, 10. Barrett, 11. Naholo, 12. Crotty, 13. Fekitoa, 14. B.Smith, 15. Dagg

Remplaçants : 16. Coles, 17.Hames, 18.Faumuina, 19. Squire, 20.A. Savea, 21. Perenara, 22. Cruden, 23. J. Savea.

 

 

Des Pumas encore aptes ?

En juin dernier, on quittait les Argentins sur une défaite (0-27). Après un match victorieux (30-19), les Pumas ont accusé le coup. Face à des Tricolores méritants et sous des tombes d 'eau, les coéquipiers de Juan Martin Hernandez ont paru lessivé physiquement. Avec un système semblable aux All Blacks, qui oblige les joueurs sélectionnés à évoluer au pays, les joueurs argentins ont intégré le Super Rugby avec la franchise des Jaguares. Une formation Ciel et Blanc qui en octobre dernier avait atteint la demi-finale de la Coupe du monde en Angleterre. Quelques semaines plus tard, la quasi totalité du groupe préparait la saison de Super 18, qui débutait en février pour se terminer en juillet avec entre temps les tests face à la France. Un rythme effréné pour cette équipe qui, certes, se connaît presque par cœur mais qui n'aura pas beaucoup tournée. En championnat, les Jaguares restent sur un bilan mitigé avec onze défaites et seulement quatre victoires pour leur première année. Une interrogation se pose alors sur l'état de forme de ce groupe qui affrontera les Sud-Africains pour leur entrée en lice dans ce Rugby Championship.

Le XV de l’Argentine pour son premier match : 1. Nahuel Tetaz Chaparro, 2. Creevy (cap), 3. Herrera, 4. Alemanno, 5. Lavanini 6. Matera, 7. Leguizamon, 8. Isa, 9. Landajo, 10. Sánchez, 11. Montero, 12. Hernandez, 13. Orlando, 14. Cordero, 15. Tuculet

Remplaçants : 16. Montoya, 17. Arregui, 18. Pieretto, 19. Petti, 20. Ortega Desio, 21. Cubelli, 22. Gonzalez Iglesias, 23. Moyano

 

Des Sud-Africains attendus

Victorieux dans leur série de tests matchs face aux Irlandais avec deux victoires (19-13), (32-26) et une défaite (20-26), le nouveau sélectionneur Allister Coetzee et ses joueurs n'ont pas franchement convaincu. L'ancien entraîneur des Stormers avait fait le choix de miser sur une nouvelle génération sud-africaine en titularisant par exemple le jeune demi de mêlée des Lions, Faf de Klerk ou encore l'ouvreur Jantjies, le pilier Redelinghuys et le troisième ligne Whiteley. Des joueurs qui ne dépassaient pas les dix sélections en équipe nationale. Bousculés physiquement et dans le compartiment du jeu, les Springboks s'en sont finalement remis aux talents individuels de leur formation. Mais les temps ont (un peu) changé depuis juin. La franchise sud-africaine des Lions a atteint pour la prmeière fois de son histoire la finale du Super Rugby. Après avoir finis en tête du classement de la phase régulière, les Lions s'inclineront en finale face aux Néo-Zélandais des Hurricanes (3-20). Et parmi cette équipe de Johannesburg, sept joueurs font partie de l'effectif convoqué pour le Rugby Championship, notamment la charnière de Klerk – Jantjies qui a fait quelques étincelles durant l'année et qui arrive en pleine confiance pour cette nouvelle compétition.

Le XV de l’Afrique du Sud pour son premier match : 1. Mtawarira, 2. Strauss (cap), 3. Redelinghuys, 4. Etzebeth, 5.De Jager, 6. Louw, 7. Mohoje, 8. Whiteley, 9. de Klerk, 10. Jantjies, 11. Habana, 12. De Allende, 13. Mapoe, 14. Combrinck, 15. Goosen

Remplaçants : 16. Mbonambi, 17. Kitshoff, 18. Koch Steval, 19. du Toit, 20. Kriel, 21. Paige, 22. de Jongh, 23. Kriel

 

Par Lionel Girard et Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?