Revenus de l'enfer

  • Revenus de l'enfer
    Revenus de l'enfer
Publié le , mis à jour

Réduits à quatorze en début de match après l'exclusion de Kockott, les Castrais ont fait preuve de courage pour arracher ce succès 28-11 à Pierre-Antoine.

Par Philippe Peronne

Castres 28 - 11 Pau

 

Résumé du match

Castres est revenu de l'enfer et a réussi à arracher un succès précieux contre Pau (28-11).

Première mi-temps hachée, où l'indiscpline a été le maître mot. L'exclusion de Kockott a poussé les Castrais dos au mur. Les dix premières minutes, hachées, ont permis aux Tarnais de se rassurer sur les fondamentaux. La conquête plus précisement où la nouvelle recrue Loic Jacquet, se met en valeur en captant ses trois lancers. C'est récompensé par des pénalités, bien évidemment converti par le maître en la matière, Benjamin Urdapilleta, par trois fois dans le match.

Mais Castres s'est fait surprendre en début de rencontre ! Sur un bras cassé à l'entrée du camp castrais, Colin Slade joue un coup de pied par dessus la défense, Votu récupère la gonfle acrobatiquement et passe après contact pour son compatriote Vatubua, qui n'a plus qu'à courir un vingtaine de mètres pour aller aplatir. Pau marque contre le cours du jeu. Et derrière, Rory Kockott se fait exclure pour un mauvais geste. Pau, malgré, la supériorité numérique, ne parvient pas à se créer des lancements de jeu. Les hommes de Matthias Rolland réagissent. Sur une chandelle de Urdapilleta, à première vue trop longue, le ballon rebondit sur le poteau ; Alex Tulou le récupère derrière, et marque un essai inespéré. Castres joue mieux à quatorz et rejoint les vestiaires sur le score de 13-8.

Au retour des vestiaires, le jeu est toujours aussi haché. Les deux équipes sont maladroites. Pau a une occasion énorme de marquer, mais un en-avant vient ternir cette superbe action. Castres punit immédiatement derrière, Urdapilleta envoie encore une chandelle dans le zone d'en but paloise, dans un premier temps, Palis la remet en arrière, Combezou suit très bien et aplatit dans l'en but. Derrière Castres est dans une phase de confiance absolue, la mêlée tarnaise domine outrageusement son homologue et Sione vient marquer l'essai qui a permis à Castres de prendre le large.

 

Homme du match - Benjamin Urdapilleta 

En infériorité numérique, le coup de patte de l'Argentin a été salvateur pour le Castres Olympique. Ses deux chandelles, alors que son équipe campait dans les vingt-mètres adverses, ont été décisives et amener les deux essais castrais. Maestro.

 

Tournant du match

Le carton rouge pour le maître à jouer de l'équipe, Rory Kockott. Le demi de mêlée sud-africain se fait exclure pour avoir piétiné Julien Tomas. Les Castrais ont réagi de la plus belle des manières.

 

FICHE TECHNIQUE

Castres-Section Paloise

A Castres - Samedi à 2 h 45 - 8 103 spectateurs

Arbitre : M. Minery (PA)

Évolution du score : 3-0, 3-5,6-5, 13-5, 13-8 (MT) 13-11, 16-11, 21-11, 28-11.

 

CASTRES : 3E Tulou (35e), Combezou (58e) Sione (69e) ; 3P Urdapilleta (11e, 25e, 52e) ; 2T Urdapilleta (35e, 69e)

Carton rouge : Kockott (17e)

 

PAU: 1E Vatubua (16e) ; 2P Slade (37e) ; Fajardo (48e)

Carton jaune : Charlet (29e), Boundjema (57e)

 

Castres : 15. Palis, 14. Caminati (20. Dupont 40e), 13. Combezou, 12. Ebersohn (22. Vialelle 73e), 11. Smith ; 10. Urdapilleta (21. Dumora 70e), 9. Kockott ; 7. Bias (19. Mafi 24e), 8. Tulou, 6. Babillot ; 5. Capo Ortega (cap) (18 Lassalle 46e), 4. Jacquet, 3. Tussac (23. Sione 59e), 2. Mach (16. Rallier 49e). 1. Lazar (17. Tichit 49e).

Section Paloise : 15. Malié ; 14. Votu (22. Dupichot 60e), 13. Smith, 12. Vatubua, 11. Ratuvou ; 10. Slade (21. Fajardo 28e-33e-40e), 9. Tomas (Daubagna 46e); 7. Butler, 8. Coughlan ( Bianchin 60e-70e ), 6. Diarra (23. Hamadache 34e-40e) (Armitage 46e); 5. Pierre, 4. Tutaia (18 Metz 48e) ; 3. Charlet (23. Hamadache 48e), 2. Bianchin (16. Boundjema 48e), 1. Hurou (17. King 24e).

 

Les buteurs

Urdapilleta (2T/3, 3P/4) ; Slade (0T/1 ; 1P/1), Fajardo (1P/1)

 

Les meilleurs

Ebersohn, Combezou, Tulou, Urdapilleta ; Vatubua, Malié, Fajardo

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?