Rendez-vous manqué pour Lyon

  • Rendez-vous manqué pour Lyon
    Rendez-vous manqué pour Lyon
Publié le , mis à jour

Pour son grand retour en Top 14, le Lou a déçu ses supporters, incapable de remporter la victoire face à une équipe de Brive aussi pénible et accrocheuse qu'à l'accoutumée, mais extrêmement pauvre dans ses intentions.

Par Nicolas ZANARDI, envoyé spécial

Lyon 15 - 15 Brive

 

Résumé

Venus avec la ferme intention d'embrouiller les Lyonnais pour leur retour en Top 14, les Brivistes pourront regretter de ne pas avoir démontré plus d'intentions de jeu. Supérieurs dans l'occupation du terrain et dans la conquête directe, les Corréziens ont produit moins que le nécessaire ballon en main, se contentant d'attendre les fautes rhodaniennes. Las, avec un Germain moins en verve qu'à l'accoutumée (deux échecs consécutifs), cette stratégie n'a pas payé jusqu'à leur offrir la victoire. Au contraire, les Lyonnais se sont montrés globalement plus positifs dans leurs constructions, trop souvent gâchées par des fautes de main. Mais elle a néanmoins suffi à pousser les Corréziens, très nerveux, à concéder plus de fautes que de raison, évoluant notamment par deux fois à quatorze. Au final, entre deux équipes peu maîtresses de leur rugby, le match nul paraît justifié.

 

Le tournant de la rencontre

Difficile de voir un tournant dans un match nul... On pourra toutefois mentionner le carton jaune infligé au demi de mêlée Teddy Iribaren à la 27e minute. Jusqu'alors, les Brivistes menaient parfaitement leur barque, cherchant essentiellement à occuper le terrain et jouer avec les nerfs des Lyonnais pour mieux les pousser à la faute. Mais alors que le score était de 9-3 pour les Corréziens, ces derniers offraient un ballon de contre-attaque au Lou, permettant enfin aux Rhodaniens de franchir par l'intermédiaire de leur paire de centres Paea-Belan. Acculé sur sa ligne, Iribaren commettait alors une faute grossière, à savoir un en-avant volontaire doublé d'un départ hors-jeu, récoltant logiquement un carton jaune. Pendant l'absence de leur stratège, les Brivistes permirent alors aux Lyonnais de revenir au score, et de ne pas douter. Y seraient-ils parvenus à 15 contre 15 ? La question demeure posée...

 

L'action de la rencontre

Autant être honnête : le public du Matmut Stadium n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent pour son retour en Top 14. Plutôt un festival d'approximations qui a vu les deux équipes manquer successivement la balle de match : Lyon par les pieds de Michalak puis Potgieter, puis Brive sur l'ultime mêlée du match, gagnée sur introduction adverse dans les 22 mètres lyonnais, mais gâchée par un en-avant de Mathieu Ugalde.

 

Le joueur de la rencontre

Pour sa grande première au Matmut Stadium, Frédéric Michalak aura alterné le chaud et le froid. Plutôt inspiré dans son animation offensive à l'image de quelques gestes bien sentis et globalement précis face aux perches (5 sur 7) en dépit d'un échec qui aurait pu offrir six points d'avance aux siens, le recordman de points en équipe de France a en revanche péché sur son traditionnel point faible, le jeu au pied d'occupation. Perclus de crampes en fin de match, Michalak a même cédé sa place à Jacques-Louis Potgieter. Sorti néanmoins sous les acclamations du public lyonnais, Michalak devra légèrement hausser son curseur lors de sa prochaine sortie. À l'image de sa nouvelle équipe, en somme...

 

FICHE TECHNIQUE

À Vénissieux – Samedi à 20h45 – 8 385 spectateurs

Arbitre : M.Charabas (Cote basque Landes)

Évolution du score : 0-3, 0-6, 0-9, 3-9, 6-9, 9-9, 12-9 (MT) ; 12-12, 15-12, 15-15

 

LYON : 5P Michalak (24e, 28e, 34e, 40e, 60e)

Carton jaune : Attoub (75e)

Non entrés en jeu : 19.Paulino, 21.Nalaga.

 

BRIVE : 5P Germain (5e, 11e, 14e, 55e, 76e)

Cartons jaunes : Iribaren (27e, faute technique), Tuatara-Morrison (63e, plaquage dangereux).

Blessé : Luafutu

 

LYON > 15.D.Armitage ; 14.Arnold, 13.Paea, 12.Belan, 11.Wulf ; 10.Michalak (20.Potgieter 71e), 9.Figuerola ; 7.Bruni (22.Bonnaire 59e), 8.Fearns (3.Gomez-Kodela 80e), 6.Puricelli (cap.) ; 5.Bekhuis, 4.Tuifua (18.Privat 55e) ; 3.Gomez-Kodela (23.Attoub 52e), 2.Ivaldi (16.Paulo 64e), 1.Menini (17.Clément 52e).

 

BRIVE > 15.Germain ; 14.Galala, 13.Mignardi, 12.Tuatara-Morrison (21.Laranjeira 73e), 11.Masilevu (22.Lapeyre 64e) ; 10.Ugalde, 9.Iribaren (20.Péjoine 77e) ; 7.Luafutu (19.Hirèche 27e), 8.Sanconnie, 6.Hauman ; 5.Marais (18.Steenkamp 74e), 4.Ledevedec ; 3.Jourdain (23.Toetu 52e) , 2.Ribes (16.Da Ros 52e), 1.Asieshvili (17.Pointud 52e). 

 

Les meilleurs

D.Armitage, Fearns, Puricelli, Michalak, Paea, Bekhuis ; Ugalde, Sanconnie, Ledevedec, Iribaren, Hauman, Marais.

 

Les buteurs

Michalak (5P/ 7), Potgieter (0P/1) ; Germain (5P/7).

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?