Une première délicate

  • Une première délicate
    Une première délicate
Publié le , mis à jour

Pour sa première en Top 14 avec Montpellier, l'ancien ailier des Crusaders Nemani Nadolo n'aura pas eu le temps de briller dans un match marqué par son engagement physique.  

Arrivé en juillet, l'ailier fidjien Nemani Nadolo débarque comme une star dans la cité héraultaise . Connu dans l'hémisphère sud pour ses highlights avec la franchise des Crusaders et meilleur marqueur du Super Rugby en 2014 (neuf essais en treize matchs), il est révélé au grand public lors de la coupe du Monde en 2015 avec sa sélection nationale. Passé par Bourgoin durant la saison 2010-2011, « Nemusu » comme on le surnomme, n'est pas une tête inconnue du Top 14 puisqu'il a disputé treize rencontres sous le maillot berjallien pour six mois passés en France. Cette même année, le club descendait en Pro D2. « Je suis venu en France alors que je n’avais que 21 ans et j’étais certainement immature dans mon jeu. Mais je ne crois pas qu’il était trop tôt. Venir jouer en Europe et apprendre est probablement la meilleure chose qui me soit arrivée. Beaucoup de choses ont changé, je suis plus mûr en tant que joueur, je sais à quoi m’attendre car j’ai aussi affronté les Français au niveau international » déclarait-il dans nos colonnes à son arrivée.

 Mais pour ses retrouvailles avec l'élite française, Nadolo n'a pas pu briller. Dans des conditions difficiles et avec le jeu direct des montpelliérains, les ailiers héraultais ont été peu sollicités « c'était le premier match de la saison, la rencontre était serrée et les intentions de jeu étaient peut-être un peu plus limitées même si on a eu quelques phases avec le ballon » avouait le capitaine Kélian Galletier à la fin du match. Des séquences avec ballon où le Fidjien n'a pas non plus été transcendant, face à une défense toulousaine bien en place et aggressive. Néanmoins, rien d'inquiétant pour le « monstre » montpelliérain (1,92m, 130 kg) qui devrait enchaîner les matchs sans le moindre soucis « C'était son premier match, il lui faut du temps pour s'adapter à l'équipe. De plus, il a été blessé pendant quatre semaines avec les Crusaders. C'est un très bon joueur rapide, technique, j'ai confiance en lui. Il sera l'une des pièces maitresses de cet effectif », assurait le manager du MHR, Jake White. Dimanche, les Montpelliérains recevront Clermont. Un nouveau choc après celui face à Toulouse où l'ailier pourrait enflammer l'Altrad stadium.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?