Oyonnax assume son statut

  • Oyonnax assume son statut
    Oyonnax assume son statut
Publié le , mis à jour

Face au promu, les Oyonnaxiens ont réussi leur entrée en matière. Malgré une belle opposition, les joueurs de l'Ain confirment leur étiquette de favoris.

Par Jean-Pierre Dunand, à Oyonnax

Oyonnax 36 - 10 Soyaux-Angoulème

 

Le résumé de la rencontre

Oyonnax a réussi son retour en proD2, en assumant son statut de favori pour aller chercher le bonus offensif. En face, Soyaux-Angoulème a tout autant assumé son nouveau statut d'équipe de ProD2, en opposant une belle résistance à une équipe du Haut-Bugey qui parfois y perdit son rugby au point de permettre aux Charentais d'inscrire un essai en contre et de resserrer un score que le centre Hansell Pune venait de gonfler.

Pour les Charentais, la marque allait en rester là, malgré une grande générosité dans le combat et une ténacité sans relâche.

Oyonnax aussi afficha de l'opiniâtreté et du caractère pour continuer à prendre le jeu à son compte en cherchant à mettre du rythme et de l'intensité. La première qualité permit à Hansell Pune d'inscrire son deuxième essai, la seconde fut soulignée par un essai de Geledan sur un ballon porté. Ce n'est qu'à l'ultime minute que Gondrand, en s'échappant au ras, assurait la conquête du bonus espéré.

 

L'essai de la rencontre

Le premier essai d'Oyonnax pour son retour en proD2 a aussi été le plus significatif de l'implication collective des joueurs de l'Ain. Au départ de l'action, un coup de pied de Hall, récupéré par lui même, à la suite d'une erreur de Pilet. Le jeune demi de mêlée élargissait alors le jeu, avant qu'il ne revienne aussi vite sur la même aile à destination de Taufa. L'ailier tongien trouvait alors Hansell Pune qui concluait le mouvement.

 

Le tournant de la rencontre

A deux minutes de la sirène, la dernière offensive oyonnaxienne a permis de décrocher le bonus offensif. Depuis plusieurs minutes Oyonnax, pourtant en infériorité numérique, faisait le siège de la ligne charentaise, mais buttait à chaque fois sur une défense bien organisée. Il fallut que Gondrand prenne le risque de s'isoler, en filant vers la touche, pour qu'il franchisse ce rideau et inscrive le quatrième essai oyonnaxien.

 

FICHE TECHNIQUE

A Oyonnax - Vendredi 20 heures - 7000 spectateurs

Arbitre : Christine Hanizet Midi-Pyrénées

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 13-3, 13-10, 18-10, 21-10 (MT), 24-10, 29-10, 36-10 (fin de la rencontre).

 

OYONNAX : 4E Hansel Pune (17è, 34e), Geledan (60e), Gondrand (78e) ; 2T Étienne (17è, 78e) ; 4P Étienne (2e, 21e, 40é, 44e).

Carton jaune: Rapant (70e)

 

SOYAUX-ANGOULEME : 1E Poet (23e) ; 1T Poet (23e) ; 1P Poet (13e).

Carton jaune: Boutemanni (59e)

 

OYONNAX : 15. Seuteni; 14. Codjo, 13. Veau (22. Lima 63e), 12. Hansell Pune, 11. Taufa; 10. Etienne, 9. Hall (21. Gondran 56e); 7. Ursache (20. Sobela 45e, 23. Tui 71e), 8. Ma'afu, 6. Barba; 5. De Marco (18. Sykes 45e), 4. Cudmore (Cap.) (19.Taieb 55e-62e); 3. Tui (23. Vepkhvadze 68e), 2. Geledan (16. Bordes 65e), 1. Greyling (17. Rapant 40e).

 

SOYAUX-ANGOULEME : 15. Laforgue; 14. Pilet (21. Cariat 57e), 13. Chabat, 12. Bolakoro, 11. Mau (19. Laulhé 72e); 10. Poet (20. Ric 46e), 9. Ayestaran (Cap.); 7. Tavberidze, 8. Larrieu, 6. Sutiashvili; 5. Gay (18. Lebas 25e, 22. Les cure 55e), 4. Krüger; 3. Aho, 2. Paquet (Le Guen 45e), 1. Bousquet (17. Boutemanni 40e).

 

Les meilleurs

Greyling, Cudmore, Ma'afu, Hall, Hansell Pune, Veau ; Ayestaran, Poet, Kruger.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?