Dax au forceps

  • Dax au forceps
    Dax au forceps
Publié le , mis à jour

Les Dacquois s'imposent 20 à 19 et lancent leur saison de la meilleure des manières, face aux finalistes du dernier ProD2.

Par Laurent Travini, à Dax

Dax 20 - 19 Aurillac

 

Pour le premier match de la saison, l’US Dax reçoit le finaliste malheureux de l’an dernier. Aurillac, qui a clairement fixé la montée en Top 14 comme objectif, se doit de rendre ce déplacement dans les Landes, fructueux. Les Dacquois sortent eux d’une intersaison, plus sereine que la précédente. Le coup d’envoi est donné sous une chaleur de plomb. Il se détache clairement dans les premières minutes deux points importants : Aurillac inquiète Dax sur les mêlées et les Dacquois montrent un enthousiasme défensif intéressant. Le jeu est entaché d’approximations de part et d’autres. La fébrilité et la moiteur rendent les mains moins sures. Le jeu se déroule dans le camp landais. Sur une superbe relance de l’ailier Bureitekiyaka, Dax regagne le camp adverse. Les visiteurs pénalisés pour un hors-jeu, Mieres ouvre le score (9e). Après un court retour dans le camp landais, les Aurillacois reperdent du terrain par le pied de l’ouvreur dacquois. Sur un ballon pris en touche par Dax, le demi de mêlée Pic, profite d’un trou en fond de touche pour marquer le premier essai landais qui ne sera pas transformé (8-0). Les Dacquois peinent à enfoncer le clou. C’est sur un ballon de récupération, que l’intenable MacPhee envoie l’ailier aurillacois, Luata, derrière la ligne. L’essai est transformé par Petitjean et le score se resserre à la 22e (8-7). Les intentions offensives des deux équipes manquent de finition. Ce sont les fautes qui font évoluer le score. A une pénalité pour Dax à la 26e (maul sur touche écroulé), Aurillac répond par trois points pour un hors-jeu dacquois.

La mi-temps est sifflée sur un score à l’image du match…serré !

Un en-avant dacquois sur le coup d’envoi, amène une mêlée compliquée pour les Landais. Toujours sous pression, les Dacquois se mettent à la faute. Lakepa écope d’un jaune pour fautes répétées (41e). En infériorité numérique, les Landais redoublent d’effort en défense et récupèrent des ballons, comme celui qui permet à Mieres de claquer un drop (47e). L’avance est de courte durée. Petitjean passe trois points à la 49e (14-13). De nombreux remplacements s’effectuent à partir de la 52e. Une pénalité de Mieres permet aux Dacquois de reprendre un peu d’air. L’agressivité défensive landaise permet de mettre les Cantaliens à la faute. Par deux fois, Mieres permet aux Dacquois de prendre un peu d’air (55e et 63e) pour porter le score à 20-13. Petijean sorti, c’est Renaud qui donne trois points à Aurillac (67e). Sur le coup d’envoi Granouillet percute Alcalde et prend un jaune. Les Aurillacois repartent à l’offensive, mais buttent sur de valeureux Dacquois proches de leur ligne. Renaud réduit le score par deux fois (67e et 75e). Le score (20-19) restera en l’état au coup de sifflet final.

 

Le tournant de la rencontre

77è minute : le capitaine Olivier August choisi la pénaltouche alors que le score est serré (20-19). Pénalisés pour un écran sur cette touche, les Dacquois se retrouvent à cinq mètres de leur ligne pour une touche, lancer Aurillac. Sur le lancer, le ballon est volé par… August ! Les Dacquois se dégagent et le match est plié.

 

L'essai de la rencontre

L’essai de l’ailier Luata servi magistralement au pied par l’arrière MacPhee. Le Néo-Zélandais a éclaboussé de sa classe ce match de reprise. Son échappée petit côté, menée de main de maître, envoi son compatriote derrière la ligne.

 

Le joueur de la rencontre

Même s’il est du côté des vaincus, Jack MacPhee a été un ton au-dessus de tout le monde. Intenable, inspiré et décisif, l’arrière aurillacois a animé le match à lui tout seul !

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?