La Nouvelle-Zélande assomme l'Australie

  • La Nouvelle-Zélande assomme l'Australie
    La Nouvelle-Zélande assomme l'Australie
Publié le , mis à jour

Revancharde après la lourde défaite subie la semaine dernière à domicile, l'Australie n'a encore pu que constater la supériorité de la Nouvelle-Zélande qui s'impose 29-9 à Wellington. Les All Blacks décrochent leur deuxième point de bonus offensif et enchaînent.

Résumé du match

Les Australiens voulaient se racheter de la déculottée historique subie la semaine dernière à Sydney (8-42). Plein de bonnes intentions et agressifs en début de partie les Wallabies ont montré un meilleur visage que la semaine dernière. Insuffisant toutefois pour contester l’hégémonie neo-zélandaise qui a installé son emprise petit à petit tout au long du match. Comme la semaine dernière, les Wallabies ont eu de la casse, Adam Ashley-Cooper victime d’une commotion, et sortant après une collision avec Dane Coles à la 16e minute. Mais même sans cela, difficile de savoir si les Australiens auraient pu espérer vraiment quelque chose de cette rencontre, tant ils ont été dominés de bout en bout. Les Neo-Zélandais, auteur de quatre essais dont certains en première main, jamais réellement inquiétés s’adjugent une nouvelle fois la Bledisloe Cup . Les hommes de Steve Hansen comptent déjà dix points au classement de la compétition.

 

Le fait du match

La domination néo-zélandaise a été constante durant tout le match. De la 7ème minute et du premier essai de Dagg à la 80ème minute, les All Blacks ont mis une très grosse pression sur les Australiens, ne les laissant pas respirer que ce soit sous les chandelles ou dans les rucks. Les Australiens, vaillants mais pris dans l’étau noir n’ont pu se défaire de l’étreinte néo-zélandaise et ont subi. Trop tendres en défense (une trentaine de plaquages manqués), les Wallabies toujours dans le coup à la mi-temps ont été poussés dans les cordes en deuxième mi-temps face aux accélérations néo-zélandaises.

 

L’homme du match

Difficile de ressortir un homme côté néo-zélandais. Pour sa première titularisation, Lienert-Brown a été très juste dans son jeu. Mais s’il fallait ne retenir qu’une prestation ce serait celle du talonneur des All Blacks. Dane Coles a montré une nouvelle fois sur ce match toute l’étendue de son talent. Intraitable dans les zones de rucks, d’une mobilité et d’une technique assez peu commune pour un talonneur, le joueur des Hurricanes a aussi été à la limite comme en atteste son déblayage à la limite assorti d’une manchette sur Scott Fardy en première mi-temps (29e minute). Mais le Français Romain Poite arbitre de la rencontre décidait de ne pas mettre la main à la poche. Provocateur, omniprésent dans le jeu courant, le joueur en délicatesse avec ses côtes à la fin du Super Rugby évolue à un niveau impressionnant dans ce Rugby Championship.

 

Le tournant

À la 46è minute, les Australiens ne sont menés que 15-9 au score et s’accrochent comme ils peuvent aux basques des hommes en noir. Après une chandelle dans le camp australien, Israël Dagg récupère le ballon et enclenche le mouvement néo-zélandais. La précision des passes néo-zélandaises permet de faire voler le ballon qui passe de main en main pour rebondir sur l’aile de Julian Savea qui après un bon décalage de Barrett, accélère sur les vingt derniers mètres et résiste au retour de Kerevi. Le troisième essai néo-zélandais fait gonfler le score avec la transformation de Barrett, 22-9. L’écart est fait. Les All Blacks se dirigent inexorablement vers leur 42ème succès consécutif à domicile.

 

Fiche technique

À Wellington-Westpac Stadium- Samedi 9 h 35-

Nouvelle-Zélande bat Australie 29-9 (15-9)

Arbitre : M. Poite (France)

Évolution du score : 7-0, 7-3, 10-3, 10-6, 15-9 (MT), 22-9, 29-9

Nouvelle-Zélande : 4E Dagg (7è, 22è), Savea (46è), Cane (62è) ; 3T Barrett (8è, 47è, 63è), 1P Barrett (13è)

Australie : 2P Foley (11è, 20è), 1P Hodge (34è) Carton jaune : Coleman (38è)

Nouvelle-Zélande 15.B.Smith ; 14.Dagg, 13. Fekitoa, 12. Lienert-Brown (23.Tamanivalu, 75è), 11. J. Savea (22.Cruden, 65è); 10. Barrett, 9. A.Smith (21.Perenara, 65è) ; 7.Cane (20.Savea, 72è), 8. Read (cap.), 6. Kaino ; 5.S.Whitelock, 4. Retallick (19.Squire, 69è), 3. O. Franks (18.Faumuina,51è), 2. Coles (16.Parsons,69è), 1. Moody (Crockett, 51è)

Australie 15. Folau ; 14. Ashley-Cooper (23.Hodge, 16è), 13. Kerevi (21. Kuridrani, 67è),12. Foley, 11. Haylett-Petty ; 10. Cooper, 9. Genia (23.Phipps, 67è); 7. Hooper, 8. Pocock (6.Fardy, 63-69è), 6. Fardy (19.Mumm,37è) ; 5. Coleman (20.Skelton, 63è), 4.Douglas ; 3. Kepu (18Ala’alatoa, 51è),2. Moore (cap.) (16.Polotau-Nau, 38è-40è, 48è-53è), 1.Sio (17.Slipper, 51è)

Les meilleurs: Pour la Nouvelle-Zélande, Coles, Retallick, Cane, Read, A.Smith, Barrrett, Lienert-Brown, Dagg; pour l'Australie, Moore, Hooper, Folau

Les buteurs : Barrett : 3T /4, 1P/3; Foley : 2P/2, Hodge, 1P/2

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?