• Riscle, faux départ interdit
    Riscle, faux départ interdit
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Riscle, faux départ interdit

Après une première saison soldée par une septième place, les Gersois attaquent l’édition 2016-2017 avec la qualification en ligne de mire.

Il y a un an, Riscle quittait le niveau régional pour s’attaquer à la Fédérale 3. Un exercice corsé quand on sait que Salles, champion de France de Fédérale 3, comptait parmi leur adversaire. En finissant septièmes de leur poule et en manquant la qualification d’un cheveu, les Bleu et Blanc ont fait un retour mitigé à l’échelon national. « Nous avons eu un début de saison difficile l’an dernier. Le titre de champion Honneur était toujours présent dans l’esprit des joueurs. Les garçons avaient la tête dans les étoiles », analyse le président, Serge Péré. Pour cette saison, les Gersois ne viseront pas trop haut. « On veut conforter le club en Fédérale 3 et se qualifier pour les phases finales », continue le président. Et, pour ce faire, le début de saison est capital. « S’il y a bien une erreur que l’on ne reproduira pas par rapport à la saison passée, c’est de rater le début de saison. Nous serons prêts dès le premier match ! »

Un début de saison chargé

Les entraînements ont repris dès le 13 juillet, un peu plus de deux mois avant le début du championnat. « L’intersaison fut très courte l’an dernier. Nous avions profité à fond des moments qui avaient suivi le titre de champion d’Honneur. Un titre, ça se fête ! concède Stéphane Ducros, l’entraîneur. Cette année, il a été décidé de reprendre tôt pour être prêt d’entrée. » à coup de trois entraînements par semaine, basés surtout sur le physique, les Risclois se sont montrés bons élèves. « Je sens que le groupe est déjà dans la compétition », confie Stéphane Ducros. Grand bien leur fasse car le début de saison s’annonce rugueux.

Deux matchs à domicile attendent les hommes de Serge Péré pour commencer la compétition. Le premier contre Saint-Paul-lès-Dax, fraîchement relégué de Fédérale 2 « On considère ce premier match comme un gros morceau, concède le président. Ils n’ont pas perdu beaucoup de joueurs avec la relégation. C’est une équipe qui est toujours dans la dynamique de la Fédérale 2. » Un bon exercice pour se jauger avant « le » match face à Nogaro. « C’est la rencontre qu’il ne faut pas rater, le derby ! », avoue Serge Péré. Pour recevoir leurs voisins, qui feront un voyage d’à peine quinze kilomètres, le club pourra s’appuyer sur ses trois-quarts. « Nous sommes meilleurs derrière que devant. Nous avons un peu abandonné la prédominance du jeu d’avant. Désormais, nous allons vers davantage de jeu de mouvement », explique le président. Un jeu préparé et rodé durant l’été. « L’équipe n’est pas très solide devant. Après avoir travaillé le physique, nous avons très vite basculé vers des exercices portant plus sur le dynamisme ! » précise l’entraîneur risclois.

Pour ce début d’exercice 2016-2017, le président concède que son club à une tête d’avance. « On a beaucoup de chance de pouvoir jouer nos deux premiers matchs à domicile. Il y a un peu de pression, sans doute, mais cela reste un avantage » accorde Serge Péré. Avec une saison longue et une poule sportivement relevée, les Bleu et Blanc n’ont pas le droit à l’erreur s’ils veulent goûter aux phases finales. « Le président nous a donné des objectifs, maintenant, il faut les atteindre » conclut Stéphane Ducros.

Par Marine Andrieu

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir