XV de la 2e journée

  • XV de la 2e journée
    XV de la 2e journée
Publié le

Dans notre XV de la journée, on retrouve notamment le numéro dix de Clermont, un ancien international de rugby à VII et le capitaine de Bayonne !

1. Poirot (Bordeaux-Bègles)

Il a été l'un des plus gros plaqueurs bordelais lors du déplacement à Toulouse en plaquant à neuf reprises.

 

2. Ivaldi (Lyon)

L'ancien Toulonnais s'est montré en forme malgré la défaite au Racing 92.

 

3. Atonio (La Rochelle)

Le pilier international a encore fait sensation lors de ce déplacement à Grenoble. Sa force et sa puissance en première ligne, ont permissent à de nombreuses reprises de mettre à mal la mêlée grenobloise.

 

4. Maestri ( Stade Toulousain)

Yoann Maestri reste encore aujourd'hui, un pion important dans l'échiquier toulousain. En plaquant à trois reprises, le jeune deuxième ligne n'a pas dit son dernier mot.

 

5. Willemse (Montpellier)

Le géant Sud-africain continue dans sa lancée, il est monstrueux quoi qu'il arrive. Malheureusement son équipe s'est inclinée face à Clermont...

 

6. Monribot (Bayonne)

Auteur d'un franchissement et de cinq plaquages lors de cette rencontre, le troisième ligne s'est illustré comme à son habitude en vrai maître de file.

 

7. Cancoriet (Clermont)

Revenu de blessure, le jeune Judicaël Cancoriet a fait sensation lors la victoire à l'Altrad Stadium. Très présent défensivement, le jeune joueur a su à merveille jouer avec Damien Chouly.

 

8. Ollivon (Toulon)

Auteur du seul essai toulonnais à la 61e minute face à Pau, Charles Ollivon est le joueur toulonnais qui a marquer les esprit lors de cette rencontre au Stade du Hameau.

 

9. White (Montpellier) 

Le demi de mêlée du MHR a mis beaucoup de rythme dans la rencontre. Il a été remplacé par Paillaugue à l'heure de jeu. 

 

10. Lopez (Clermont)

Magistral au pied, il a largement gagné son duel face à un Catrakilis des mauvais jours. En marquant 16 points dans cette rencontre et en arrivant à chaque fois à trouver le brèche, il est le demi d'ouverture du week-end.

 

11. Smith (Castres Olympique)

Avec Agula et Tulou, David Smith est l'un des rares joueurs castrais à avoir réussi à franchir la ligne bayonnaise. Auteur de quatre plaquages, l'ailier néo-zélandais de 29 ans fait parti logiquement de notre XV de la journée.

 

12. Fickou (Stade Toulousain)

Tout comme son coéquipier Florian Fritz, Gaël Fickou a réussi à franchir la ligne bordelais au moins une fois. Auteur de quatre plaquages, il a réussi à concédé une pénalité.

 

13. Mignardi (Brive)

Le centre Arnaud Mignardi a été à l'origine de neuf plaquages lors de la rencontre face au Stade Français. Une prouesse qui le place à la quatrième place des plaqueurs Briviste du match.

 

14. Barry (Stade Rochelais)

Après Rio, Grenoble. Avec 1 franchissement et 3 plaquages, Steeve Barry semble s'être tout à fait réhabituer au XV. En servant Kieft à la perfection pour le premier essai, l'ailier Rochelais a semblerait-il bien gagner sa place dans le groupe rochelais en participant à cette première victoire à l'extérieur depuis mars 2015

 

15. Gaétan Germain (Brive)

L'arrière a marqué 25 des 28 points de son équipe face au Stade Français. Une prouesse rare de nos jours, d'autant plus qu'il a été l'auteur d'un essai. Seule ombre au tableau son carton jaune à la 73e minute.  

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?