Aguillon : « La déconvenue de l'an dernier est encore dans les têtes. »

  • Aguillon : « La déconvenue de l'an dernier est encore dans les têtes. »
    Aguillon : « La déconvenue de l'an dernier est encore dans les têtes. »
Publié le / Mis à jour le

 Les Rochelais se déplacent samedi au Stade Pierre-Antoine pour affronter cette équipe Castraise qui leur avait fait bien du mal l'an passé en leur infligeant le lourd score de 67 à 20. Mais cette année, les Maritimes affichent un autre visage pour cette rencontre et ont à coeur de ne pas reproduire leurs erreurs passées. 

Les choses sérieuses ont d'ores et déjà commencé pour le Stade Rochelais. Bien que satisfaits par leur victoire à l'extérieur le week-end dernier face à Grenoble, l'ambiance n'est certainement pas au relâchement pour ce déplacement au Stade Pierre-Antoine. Et les objectifs sont bien fixés : ne pas reproduire les même erreurs . Car face à cette équipe tarnaise, « habitué au Top 6 » selon Collazo, la tâche sera bien plus complexe.

« Les Castrais ont suffisamment de qualités pour qu'on ne leur crée pas en plus des situations faciles pour scorer rapidement. » avouait le manager rochelais.

Aujourd'hui au classement, ces deux équipes sont côte à côte avec six points. Deuxième à égalité avec Bayonne, Clermont et Brive, les Maritimes le savent pourtant, ils ne sont pas dans une position de confort : « Le classement valide juste l'investissement des joueurs depuis le début de la saison. Mais de là à dire que nous sommes dans un certain confort, pas du tout. », répondait lucidement Patrice Collazo.

C'est aussi pour cela, que le Stade Rochelais a à cœur d'élever son niveau de jeu, et peut être plus particulièrement ce week-end : « nous n'avons pas forcément envie de revivre la déconvenue de l'année dernière », confiait le troisième ligne Pierre Aguillon.

 

Un match à enjeu différent

 

Si l'année dernière, la Rochelle se déplaçait au Stade Pierre-Antoine en fin de saison et pour décrocher une place de septième au classement général (synonyme de Coupe d'Europe), cette année, le groupe maritime se déplace à Castres dans un tout autre contexte. Pierre Aguillon, au club depuis l'année dernière, reconnaît une certaine maturité dans ce groupe par rapport à l'an passé. Maturité qui pourrait leur être bien bénéfique pour appréhender les journées à venir : « Avec les recrues qui sont arrivées aussi cette année, cela te pousse à travailler davantage, te remettre en question en permanence. Le fait que l'effectif soit plus large que l'année dernière, cela amène une plus-value. ». Les recrues justement parlons-en : « Avec Xavier (Garbajosa) nous préférons sortir un joueur du groupe suite à une grosse performance de sa part, et en faire rentrer un qui va devoir mettre la barre très haute. Ce match face à Castres pourrait être l'occasion pour certains aussi de faire leur apparition (Victor Vito ou encore le Sud Africain Paul Jordaan). »

En plus de ce recrutement qui permet au Stade Rochelais d'avoir un nouveau visage pour la saison 2015/2016, Pierre Aguillon tenait aussi à revenir sur l'état d'esprit : « Jusqu'ici nous prenons du plaisir d'autant plus que les résultats suivent. Notre état d'esprit est beau cette année, et même si déconvenue il devait y avoir ce week-end, le groupe se remettrait en avant assez rapidement. »

 

Par Jessica Fiscal

 

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir