Éric Escande: « Pas énormément de crédit »

  • Éric Escande: « Pas énormément de crédit »
    Éric Escande: « Pas énormément de crédit »
Publié le / Mis à jour le

À un poste où la concurrence est féroce, Éric Escande devrait démarrer une deuxième rencontre consécutive. Une preuve de confiance, mais pas une fin en soi pour le joueur de 23 ans.

Deuxième rencontre, première victoire.Nous imaginons que cette victoire à Pau a fait du bien au groupe.

Oui elle a fait du bien. C'est une victoire importante et il fallait absolument qu'on l'emporte. De plus, jusqu'à la fin, l'état d'esprit a été bon, même s'il y a pas mal de détails que nous devrons améliorer. Nous devons être plus disciplinés et améliorer notre conservation de balle pour imposer notre jeu, sinon c'est compliqué. Nous le voyons sur la fin de match où nous sommes à 22-11 à dix minutes de la fin du match et nous perdons un dernier ballon qui nous met le feu.

 

La chaleur n'a pas aidé non plus...

Il y avait de la chaleur, mais il ne faut pas se cacher derrière. J'ai l'impression que la saison passée nous avions déjà ce problème de conservation. Il faudra rapidement gommer ça.

 

À Pau la ligne d'arrières a parfois semblé en difficulté, pourtant on vous a senti très à l'aise personnellement...

Oui personnellement je me sens bien. Le plan de jeu de cette saison est un peu similaire à celui de la saison passée. Donc au niveau des repères il n'y a pas de soucis et je me pose très peu de questions.

 

Si le plan de jeu est proche, avez-vous ressenti des changements majeurs dans le management ?

Forcément. Les deux hommes sont différents et Diego (N.D.L.R. Dominguez) a amené sa patte. C'est quelqu'un qui s'investit énormément auprès du groupe. Il est très près de ses joueurs et nous le ressentons, donc c'est une bonne chose.

 

Quel est l'objectif pour la réception de Brive ?

Déjà nous devons gagner le match avant de penser à quoi que ce soit. Ensuite nous essayerons de retrouver de la fluidité dans notre jeu et prendre du plaisir, ce qui est très important.

 

Matt Carrato, Vincent Clerc : le RCT devrait enfin retrouver des ailiers de formation. C'est une bonne nouvelle ?

Oui c'est vrai qu'à ce poste là nous avons eu pas mal de pépins physiques, des blessés et là on retrouve des ailiers de métiers. Il faut donc que ça nous apporte une vraie plus-value.

 

De votre côté vous devriez enchaîner une deuxième titularisation, on imagine que ça vous fait du bien ...

C'est bien d'enchaîner c'est clair, c'est bon pour la confiance. Après, je pense que je ne suis pas un joueur qui ait énormément de crédit non plus, donc je n'ai pas vraiment le droit à l'erreur. Pour autant je ne me mets pas plus de pression que ça.

 

C'est quand même une marque de confiance cette deuxième titularisation.

Oui, ça veut dire que le staff compte sur moi. L'année dernière j'avais été un peu frustré par ma fin de saison, donc si je peux bien entamer celle là, c'est positif.

 

Avec le retour de Leigh Halfpenny ou l'arrivée de Pierre Bernard vous devriez également être exempté du rôle de buteur. Ça va vous permettre de vous concentrer uniquement sur votre jeu ?

C'est évident que c'est une pression en moins. C'est un point sur lequel je n'ai pas à me concentrer et je pourrai ainsi me focaliser uniquement sur mon jeu. Par contre, si je suis amené à buter cette saison, je le ferais sans problème.

 

Par Pierrick-Ilic Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir