Pro D2 : Aurillac fait mordre la poussière à Perpignan

  • Pro D2 : Aurillac fait mordre la poussière à Perpignan
    Pro D2 : Aurillac fait mordre la poussière à Perpignan
Publié le , mis à jour

Aurillac signe son premier succès de la saison avec autorité, à domicile. Perpignan en a fait les frais encaissant un sévère 42-13.

Le résumé du match :

Les Aurillacois ont fait forte impression en première période avec beaucoup de discipline. Malgré une première tentative au pied manquée par Maxime Petitjean, et encore ce n’est pas sûr, le capitaine s’est très vite ressaisi pour alimenter le jeu des locaux. Jeu long, jeu d’occupation et des lancements judicieux avec son compère de la charnière Paul Boisset. Le Stade Aurillacois aurait pu craindre le pire avec la sortie prématurée de Jack McPhee dès la 16e, mais il n’en était rien avec l’excellente rentrée de Antoine Renaud à l’arrière. Pour le reste, les Aurillacois se sont sont montrés forts en mêlée et bons en touche. Bref, que du bonheur. D’autant que la deuxième période va confirmer la première, mais avec cette fois le jeu comme leitmotiv. Du mouvement en veux-tu en voilà avec Maninoa qui va frapper deux fois et Lilomaiava une fois. L’indiscipline des Catalans aura coûtée chère car en dix minutes, le jaune de Nawaqatabu pour un placage trop haut sur Valentin se paiera par 14 points. Même si Belie va réduire la marque en fin de match, cela ne suffira pas. Aurillac s’est imposé… et avec la manière.

 

L’homme du match :

Avec deux essais à la clé, Utu « Junior » Maninoa aura été l’élément déterminant pour des Aurillacois qui ne s’en remettait jusqu’alors qu’au pied de Maxime Petitjean. Deux essais en dix minutes qui ont « tué » la rencontre grâce à la puissance puis la vitesse du troisième ligne.

 

Par Jean-Marc Authié

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?