Première pour Soyaux-Angoulême

  • Première pour Soyaux-Angoulême
    Première pour Soyaux-Angoulême
Publié le , mis à jour

Dans le duel des promus, le SAXV est venu à bout de Bretons ambitieux mais dépassés.

Soyaux-Angoulême 23 - 22 Vannes

 

Le résumé de la rencontre

Les ardeurs Charentaises ont vite été douchées puisque dès la 2ème minute, les Bretons ouvraient le score sur une pénalité de Moeke. Les Angoumoisins se remettaient immédiatement dans le match mais suite à une mêlée en leur faveur dans les 22 vannetais, Trainor interceptait et marquait entre les perches. Moeke transformait. La réplique allait être cinglante. Tout d’abord sur une pénalité de Ric puis sur un essai de Mau transformé par Ric. Mais une nouvelle pénalité de Moeke permettait aux visiteurs de virer en tête à la mi-temps (10-13). Dès la reprise, ce sont les Bretons qui prenaient le jeu à leur compte et Moeke aggravait la marque sur deux nouvelles pénalités. Mais une nouvelle fois, les Angoumoisins allaient revenir dans la partie grâce à un essai de pénalité transformé par Ric. Pour la première fois ils menaient au score (17-16). Ensuite on a assisté à un duel entre les deux buteurs, Moeke pout Vannes et Ric pour Angoulême, et un chassé-croisé entre les deux équipes. Finalement sur une ultime pénalité Angoulême, dans la douleur certes, s’imposait 23-22.

 

L’action de la rencontre

On jouait la 59ème minute et Vannes faisait la course en tête. Mais les avants charentais se rebellaient et mettaient le paquet adverse sous le reculoir. A force de pick and go, ils obligeaient les Vannetais à se mettre à la faute. L’arbitre accordait alors un essai de pénalité que Ric transformait.

 

Le joueur de la rencontre

En fait ils sont deux : l’ailier Angoumoisin Mau auteur d’un superbe essai en première période et qui sur son aile, avec sa vitesse et sa percussion, a mis à mal la défense vannetaise ; Et son compère Bolakoro. Enorme en défense, le centre n’a pas hésité à venir sans cesse perforer la première ligne adverse.

 

Les meilleurs

Mau, Bolakoro, Sutiashvili, Lebas, Moeke, Trainor.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?