Remettre l’ouvrage sur le métier

  • Remettre l’ouvrage sur le métier Remettre l’ouvrage sur le métier
    Remettre l’ouvrage sur le métier
Publié le , mis à jour

Après de belles phases finales, le Lou attaque le championnat avec modestie et doit composer avec un changement dans le staff et le départ de joueuses emblématiques.

Finaliste du challenge Armelle-Auclair, Lyon a connu des changements à l’intersaison. Le premier concerne le staff. Après onze ans sur le banc de l’équipe, à Saint-Priest d’abord, puis à Lyon, Carine Rudigoz a pris du recul, et de la hauteur. Elle est devenue référente du pôle féminin et assurera des fonctions administratives et sportives. De l’accueil des joueuses au lien avec le comité et au développement de la formation des jeunes joueuses, elle doit permettre de se structurer. « Nous avons quatre-vingts seniors et vingt-cinq cadettes mais il faut avancer sur la formation des jeunes, notamment en moins de 15 ans », explique-t-elle.

 

Objectif : qualification

Sur le banc, elle est remplacée par Gilles Fayard, qui entraînait l’équipe réserve. Il s’occupera des avants, en compagnie de Paul Hugonnier, qui attaque sa deuxième saison. Le beau parcours en phases finales n’a pas fait tourner les têtes. L’objectif reste le même que la saison dernière : la qualification. « Nous serons peut-être plus attendus et aurons peut-être la casquette de favoris mais nous ne serons favoris d’aucun match, prévient-il. Notre poule est difficile avec notamment Sassenage, Chilly-Mazarin, La Valette, Rouen, le Stade français, un promu qu’il ne faudra pas prendre à la légère. On a les moyens de se qualifier mais il ne faut pas croire que ce sera facile. » Outre le départ de Carine Rudigoz, il faudra faire avec le départ de joueuses importantes, dont l’arrière, Carole Castellani, élue meilleure joueuse de la finale de rugby à VII disputée à Albi fin juin, où le Lou a pris une belle quatrième place. La capitaine et pilier, Céline Peyrenon a également raccroché ses crampons, et la buteuse, Gaëlle Moynat sera moins disponible. « Nous allons nous adapter et former des joueuses, c’est notre job », conclut le coach.

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?