Jordaan : « Le Stade Rochelais est un bon choix pour ma carrière »

  • Jordaan : « Le Stade Rochelais est un bon choix pour ma carrière »
    Jordaan : « Le Stade Rochelais est un bon choix pour ma carrière »
Publié le

Après cinq saisons avec les Sharks de Durban, Paul Jordaan s'est expatrié en France dans le club de la Rochelle. Il a joué son premier match samedi dernier face à Castres et a marqué son premier essai en Top 14. Ce week-end il aura peut être la chance de vivre son premier match à Deflandre mais aussi de retrouver son ancien coéquipier des Sharks , Frédéric Michalak.

Vous allez, peut-être, jouer votre premier match à Marcel Deflandre samedi face au LOU, êtes-vous impatient ?

Si j'ai la chance d'être dans le groupe, je serais très excité de jouer mon premier match dans ce stade. En Afrique du Sud nos stades sont grands et imposants. Ils ont des capacités de 50 000 personnes mais seules 20 000 personnes se déplacent. À La Rochelle, lorsque le stade est rempli, on peut ressentir la ferveur, il y a beaucoup de bruit. J'ai hâte de voir ce que ça donne depuis le terrain. Je sais que c'est très spécial pour mes coéquipiers de jouer à la maison et je suis très excité à l’idée de vivre ce moment.

 

Vous avez joué votre premier match de Top 14 samedi dernier face à Castres, quelle est votre impression sur le championnat français ?

Le niveau est très bon, c'est quasiment le même qu'en Super Rugby. Je n'ai joué qu'un seul match pour l'instant, mais j'ai été très impressionné

 

Justement, premier match et premier essai...

Oui (il sourit). J'ai été au bon endroit au bon moment. La passe de Kini (Murimurivalu) est superbe sur cette action, j'ai été très chanceux.

 

Quelle a été votre ressenti juste après votre premier essai en Top 14 ?

C'était juste génial. J'étais ravi d'avoir contribué à la victoire de l'équipe ce jour là mais surtout ravi d'avoir donné le meilleur de moi-même sur cette action en particulier.

 

Pour le match à Grenoble, vous étiez sur le banc, n'étiez vous pas un peu frustré justement de ne pas montrer ce que vous valiez ce jour-là ?

Quand vous êtes dans une équipe, vous avez tout le temps envie de jouer. Mais je ne dirais pas que j'étais frustré, cela m'a juste motivé à faire de mon mieux la prochaine fois.

 

Votre défense est un de vos point fort, pouvez-vous nous en parler?

À Durban, nous avions pour habitude de jouer un rugby très défensif ce qui a été un atout pour moi lors de mon arrivée au Stade Rochelais. J'ai toujours davantage défendu qu'attaquer, avec le temps j'ai appris à apprécier cela. Mais j'aime aussi avoir le ballon entre les mains et cela a été le cas le week-end dernier face à Castres. Nous avons beaucoup joué au large et je me suis senti très à l'aise.

 

Vous allez certainement retrouver Frédéric Michalak samedi avec qui vous avez joué chez les Sharks..

Oui j'ai joué avec lui pendant une saison. C'est un très bon joueur et un gars vraiment très sympa en dehors des terrains. Je vais devoir me préparer à le plaquer samedi si j'en ai l'opportunité (il rit). Un mot d'ailleurs sur cette équipe de Lyon... Ils ont décroché une très belle victoire face à Grenoble le week-end dernier. Peu importe la compétition, toutes les équipes sont dangereuses nous n'avons pas le droit de sous-estimer une équipe en particulier et certainement pas celle de Lyon. Nous les avons étudié comme chaque début de match, nous avons à cœur de remporter ce match.

 

En Afrique du Sud, beaucoup ont été surpris de votre signature dans un club français si jeune, qu'en pensez-vous ?

J'ai joué cinq saisons avec les Sharks, et je pense avoir atteint le plus haut niveau que je pouvais dans ce club. J'avais envie de me lancer un nouveau défi dans une compétition différente et j'ai été chanceux que le Stade Rochelais me fasse une offre. Je pense sincèrement que c’est une bonne chose de découvrir un nouveau style de jeu et de sortir un peu de son cadre habituel. Ce choix peut faire grandir ma carrière.

 

Quelles sont vos impressions sur la ville de La Rochelle ?

J'aime vraiment la Rochelle. C'est une très belle vie. Ma fiancée adore le vieux port, elle y passe beaucoup de temps. C'est très différent de l'Afrique du Sud, ici il n'y a pas beaucoup de fermes ni d'animaux (il rit). Mais d'une manière générale j'aime beaucoup la France, et j'aime découvrir la culture de ce pays.

 

Par Jessica Fiscal, envoyée spéciale à La Rochelle

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?