Montpellier punit Pau

  • Montpellier punit Pau
    Montpellier punit Pau
Publié le

Deuxième succès consécutif des Montpelliérains qui confirment leur réveil opéré à Bordeaux le week-end dernier. Les Héraultais décrochent le premier bonus offensif de leur saison face à la Section et remontent ainsi au classement. Pau repart les “valises” pleines de l’Altrad Stadium avec une équipe “bis”.

Le résumé

Montpellier a humilié Pau en mêlée pour assoir sa supériorité dans une rencontre qu’il aura dominé de bout en bout. Sept fautes récoltées, un bras cassé et un essai de pénalité marqué, illustraient parfaitement la domination de l’édifice héraultais. Emmené par un Kubriashvili de gala, qui a fait vivre un véritable calvaire au Palois Hurou (carton jaune, 38e). Pour le reste, les coéquipiers du capitaine Ouedraogo ont affiché un visage offensif séduisant en acceptant de jouer dans leur camp, par l’intermédiaire de Fall. Ainsi qu’une solidité retrouvé sur les phases de conquête et le jeu au près des avants. Ils furent récompensés à la dernière minute de jeu en décrochant le bonus offensif sur un nouvel essai de pénalité (après maul). Le scénario parfait. Les Palois repartent eux bredouilles de l’Altrad Stadium, où ils n’ont jamais existé malgré une belle volonté de jouer.  

 

L’essai

Festival de passes après contacts pour une séquence de jeu de toute beauté ! Tout démarre d’une mêlée bien maîtrisée par Spies, qui sort rapidement le ballon et alerte Nadolo. Le puissant Fidjien trouve Martin dans le plaquage qui perce. Avant d’aller au sol, le numéro treize prolonge pour Fall venu se proposer à hauteur. L’arrière défie son vis-à-vis et sert O’Connor d’une merveilleuse passe dans le dos. L’ailier franchit et trouve Paillaugue côté intérieur, qui n’a plus qu’à accélérer pour aller aplatir entre les perches sans opposition. Avant de lever les bras au ciel pour saluer cette superbe réalisation collective (premier essai du MHR, 15e). Quel mouvement !  

 

Le tournant

Le “bug” de McKintosh. Entré à la 47e minute de jeu à l’Altrad Stadium, le Néozélandais s’est rapidement signalé, dans le mauvais sens du terme. Dès sa première mêlée, il s’est fait prendre comme un “débutant” par Kubriashvili, qui a effacé son épaule au dernier moment sur l’entrée du pilier. Résultat : un bras cassé contre Pau. Trois minutes plus tard, les Palois inscrivent leur deuxième essai sur un groupé pénétrant parfaitement exécuté et pensent légitimement se relancer. Une illusion. Car McKintosh était encore passé par là ! L’arbitre de la rencontre demande la vidéo et s’aperçoit que l’ancien joueur des Highlanders était coupable d’un étranglement sur Mikautadze. Essai annulé.  Un tournant fatal à Pau. Jamie McKintosh a donc signé de la pire des manières son retour à Montpellier, où il avait disputé un match l’an passé (joker médical de Watremez).  

 

L’homme du match

Vincent Martin, une première réussie. A l’origine de la réalisation de Benoît Paillaugue et auteur de son premier essai sous les couleurs de Montpellier, l’ancien joueur d’Oyonnax a réalisé un match plein (première titularisation). A un poste de deuxième centre où il avait évolué qu’à quatre reprises dans sa carrière, l’an dernier à “Oyo”. Très juste techniquement et plein de culot, Martin a compensé son manque de densité physique par une activité débordante. Affichant une belle complémentarité au centre avec Alexandre Dumoulin.

 

Fiche technique

Montpellier 41 - Pau 13

A Montpellier- Samedi 18h30, 9093 spectateurs

Arbitre : M. Brousset (MPY)  

Montpellier : 5E Paillaugue (15e) de pénalité (23e, 79e) Martin (40e), O'Connor (67e), 5T Paillaugue (16e, 25e, 40e, 68e, ) Botica (80e), 2P Paillaugue (3e, 45e).

Carton jaune : Tchale-Watchou (fautes répétées, 62e) 

Pau : 2E Ratuvou (19e) Boundjema (73e), 1P Taylor (6e).

Carton jaune : Hurou (fautes répétées, 38e), Butler (hors-jeu sur un maul, 78e)

Montpellier: 15. Fall (22. Michel 74e); 14. O'Connor, 13. Martin, 12. Dumoulin, 11. Nadolo; 10. Steyn (21. Botica 66e), 9. Paillaugue ( 20. White 68e) ; 7. Galletier, 8. Spies (19. Battut, 66e), 6. Ouedraogo (cap.) ; 5. Mikautadze (18. Van Rensburg 74e), 4. Tchale-Watchou ; 3. Kubriashvili (23. J. du Plessis53e), 2. B. du Plessis (29e), 1. Nariashvili (17. Fichten 53e).  

Pau : 15. Malié ; 14. Pourailly (21. Dupichot, 68e), 13. Taylor, 12. Votu, 11. Ratuvou ; 10. Fajardo, 9. Tomas (cap.) (20. Daubagna, 64e) ; 7. Dougall (17. Mackintosh, 42e- 47e), 8. S. Armitage, 6. Gunther (19. Butler 48e); 5. Ramsay, 4. Metz (18. Tutaia 55e) ; 3. Hamadache (23. King, 53e), 2. Lespiaucq (16. Boundjema 53e), 1. Hurou (17. Mackintosh, 47e).

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 17-3, 17-8, 24-8 (MT), 27-8, 34-8, 34-13, 41-13

 

Par Julien Louis avec Simon Valzer

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?