Toulon, le salut par la jeunesse ?

  • Toulon, le salut par la jeunesse ?
    Toulon, le salut par la jeunesse ?
Publié le

Le RCT est en crise et son manager, Diego Dominguez, est sur la sellette. Son sursis ? Il passera par un résultat à Toulouse et pour y arriver, le staff a fait le choix de s'appuyer sur sa jeune garde. Voici les trois joueurs que le Top 14 va découvrir dimanche.

Axel Muller, la fraîcheur argentine

Depuis la première journée du championnat Toulon affiche d'incroyables difficultés à casser les rideaux défensifs adverses. S'ils tiennent leurs matchs c'est en grande partie lié à la réussite de leur buteur Leigh Halfpenny (100 % depuis le début de saison), mais aucun joueur de la ligne arrière ne semble en capacité de faire une différence individuelle. Alors, naturellement, les supporters du RCT attendent le retour de Josua Tuisova. Pourtant la bonne surprise pourrait s'appeler Axel Muller. Libéré plus tôt par sa fédération, le joueur issu du rugby à VII est arrivé début septembre (alors qu'il était attendu à la fin de l'automne). Après avoir brillé aux JO, Axel Muller devrait découvrir le Top 14 face au Stade toulousain. Et les attentes qui entourent sa première sont énormes. Si un membre du staff nous confiait qu'il était affûté comme aucun autre joueur de l'effectif, c'est lors des oppositions collectives que le néo-toulonnais impressionne. Rapide et puissant, l'Argentin ne semble pas non plus trop embêté lorsqu'il a le ballon en mains. Souriant et talentueux, nul doute qu'Axel Muller va se faire un nom au sein du Top 14. Il pourrait en tout cas rapidement devenir le facteur X du RCT, et son association avec Josua Tuisova fait saliver d'avance !

 

Anthony Belleau, le grand espoir

À un poste où François Trinh-Duc et Pierre Bernard devaient se partager le temps de jeu tout au long de la saison, un jeune toulonnais pointera le bout de son nez dimanche. Si on dit le plus grand bien d'Anthony Belleau au sein du club Rouge et Noir, ce sera à lui de prouver qu'il est à la hauteur des attentes. Demi d'ouverture qui nous rappelle plus Jonny Wilkinson (gestionnaire) que Frédéric Michalak (instinctif), Anthony Belleau a, comme le métronome anglais, des facilités face aux perches. International moins de 20 ans tricolore – il a participé au Tournoi des six nations et à la Coupe du monde 2016 – l'ancien agenais a également été (comme ses coéquipiers Anthony Méric et Emerick Setiano) appelé par Guy Novès pour intégrer la « Liste de Développement ». S'il s'entraînait déjà avec l'effectif pro lors des entraînements la saison passée, Anthony Belleau n'avait pas disputé une seule minute en Top14. Mais dans l'objectif de « valoriser le centre de formation » il a notamment participé aux rencontres amicales contre le Stade français et le Stade toulousain en pré-saison. À Ernest-Wallon, Anthony Belleau pourrait donc faire ses premiers pas dans l'autoproclamé « meilleur championnat du monde » et ainsi connaître un baptême du feu tout particulier, tant la situation toulonnaise est électrique en ce début de saison.

 

Aidon Davis, l'inconnu Sud-Africain

Ses airs de Duane Vermeulen et son admiration pour Juanne Smith ne font que confirmer qu'en signant au RCT, Aidon Davis a rejoint une troisième ligne taillée sur mesure. Arrivé de la province des Southern Kings à l'intersaison, le joueur de 22 ans a progressivement fait son trou dans l'effectif Rouge et Noir. Casquette vissée sur la tête, le natif d'Uitenhage (sud de l'Afrique du Sud), a toujours été sérieux et appliqué aux entraînements. Et suite à la blessure de Juanne Smith, à laquelle il faut rajouter les performances en dents de scie de Juan Martin Fernandez Lobbe et le rapatriement de Mamuka Gorgodze dans la cage et voilà qu'Aidon Davis intègre le groupe. Face à Toulouse, le jeune troisième ligne sud-africain découvrira ainsi le Top14 et nul doute que le Top 14 découvrira Aidon Davis.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?