Les cinq choses à retenir de la 3ème journée

  • Les cinq choses à retenir de la 3ème journée
    Les cinq choses à retenir de la 3ème journée
Publié le , mis à jour

Le Pro D2 a vécu une 3ème journée totalement folle avec quatre victoires à l’extérieur dont celles de Soyaux-Angoulême à Biarritz et de Dax à Perpignan. Aurillac prend les commandes du championnat tandis que Narbonne ne sort toujours pas la tête de l’eau.

Les cadors absents

Avant le début de saison, on pensait que les rélégués de Top 14, Agen et Oyonnax sauraient tirer leur épingle du jeu, et que les anciennes gloires Biarritz et Perpignan pourraient retrouver leur lustre d’antan. Force est de constater qu’au bout de trois journées, ces quatre équipes ne sont pas vraiment à la fête. Agen s’est fait accrocher par Vannes, Oyonnax s’est fait surprendre par Colomiers à domicile, et Biarritz et Perpignan ont sombré chez eux aussi. Aucune équipe ne se détache vraiment au classement, et le quinté de tête est assurée par Aurillac, Colomiers, Béziers, Mont-de-Marsan et Dax. Autant dire de vrais outsiders à la place des cadors.

 

Les victoires à l’extérieur

Dans ce scénario totalement ubuesque, comment ne pas souligner le nombre de victoires à l’extérieur ? Avec quatres victoires, la 3ème journée a fait mieux que la 28ème journée de la saison passée au cours de laquelle Colomiers, Béziers et Mont-de-Marsan s’étaient imposés à l’extérieur. Cette fois-ci Soyaux-Angoulême, Albi, Colomiers et Dax ont déjoué tous les pronostics. Forts.

 

 

Soyaux-Angoulême et Vannes sans complexe

Les deux promus n’ont pas à rougir en ce début de championnat. Respectivement 6ème et 7ème au classement, Soyaux-Angoulême et Vannes font belle figure alors que beaucoup leur promettaient l’enfer. Les Charentais ont réussi un authentique exploit en allant s’imposer à Aguiléra face à Biarritz. Les Bretons ont eux accroché Agen à domicile portés par leurs supporters et l’ambiance survoltée du stade de La Rabine.

Aurillac résiste

Le leader de ce Pro D2 est...cantalien. Le finaliste de la saison passée a enchaîné un deuxième succès à domicile, face à Montauban (20-12), cette fois-ci de manière plus étriquée par rapport à son succès la semaine précédente contre Perpignan. Mais les Aurillacois ont gardé leur terre de Jean-Alric inviolée et l’essentiel est là.

Ramos porte Colomiers

Débarqué en prêt des voisins du Stade Toulousain, Thomas Ramos a véritablement porté les Columérins jeudi dernier sur la pelouse d’Oyonnax. Auteur d’un 6 sur 6 face aux perches, l’arrière a liberé les siens en marquant la pénalité de la gagne à deux minutes du coup de sifflet final. Précieux.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?