• Rivière : « Nous allons corriger des choses »
    Rivière : « Nous allons corriger des choses »
Publié le / Modifié le
Pro D2

Rivière : « Nous allons corriger des choses »

François Rivière, président de Perpignan dresse un constat sur le début de saison de l’Usap.

Défaite à domicile, rupture de contrat de Matanavou, conflit avec Hook, que pensez-vous de ce début de saison ?

C’est vrai que la vie à l’Usap n’est pas un long fleuve tranquille. Mais c’est le lot de tous les clubs. Passée la déception de la défaite, passée la colère de perdre face à une équipe dont le budget est trois fois inférieur au nôtre, il ne faut pas oublier les choses positives et mettre l’accent dessus. Le club a réussi une restructuration financière et commerciale exceptionnelle. Cette défaite est d’autant plus frustrante que le secteur sportif doit maintenant s’exprimer et gagner. Après, le conflit avec James Hook est un épiphénomène puisque nous étions au courant depuis trois ans. Et l’affaire Matanavou est un non événement puisqu’il n’est jamais arrivé.

Quelles mesures allez-vous prendre après la défaite face à Dax ?

Il faut que Christian Lanta travaille dans la sérénité pour construire son équipe. Après mon coup de gueule à chaud, j’ai aussi noté des progrès depuis dans le début de la saison, notamment dans le secteur de la mêlée. Reste néanmoins qu’il est inadmissible de perdre face à Dax quand notre budget est trois fois supérieur, que le nôtre est un des tout premiers du championnat. Il est obligatoire d’obtenir un autre résultat. Nous allons corriger des choses. Je vais m’entretenir avec mes conseillers et j’ai réuni un conseil d’administration mardi. Notre message doit être plus lisible.

Des renforts sont-ils attendus ?

Comme toutes les équipes, nous préparons déjà la saison prochaine en termes de recrutement. Nous avons dans notre effectif des jeunes talents que nous voulons sécuriser. Cette saison, après trois matchs, nous avons pu noter des insuffisances à certains postes. Christian est en train de voir si nous pouvons nous renforcer à un ou deux postes. Pourquoi pas. D’autant plus que nous avons à disposition le budget qui était dédié à Matanavou. Maintenant, je répète que nous avons perdu contre Dax dont le budget total est inférieur à notre masse salariale. Donc commençons par obtenir des résultats avec le groupe que nous avons. Pour cela, il faut travailler et être forts plus mentalement.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir