Le TPR est parti d’une page blanche

  • Le TPR est parti d’une page blanche
    Le TPR est parti d’une page blanche
Publié le , mis à jour

Vainqueur dans la difficulté d’une vaillante équipe nazairienne, les Tarbais ont rempli leur contrat tout en restant humbles sur les objectifs.

Si vous voulez fâcher Marc Dantin dites-lui que son équipe est la favorite de la poule : « C’est ce que disent certains mais ce n’est pas notre sentiment. Il ne faut pas oublier qu’au mois de juin on est parti d’une page blanche. On vient tout juste d’apprendre à marcher et faire du vélo. Nous on sait d’où on vient et qu’on devra être patients ». Il est vrai que face à une formation nazairienne que certains vouaient au pilori, les Pyrénéens ont mis du temps à mettre en place leur jeu. La faute à un adversaire pugnace en diable mais aussi par le fait que leur équipe a eu du mal à mettre en place son jeu. « On découvre cette Fédérale 1 », clame encore le coach tarbais. « On a beaucoup à apprendre de ce niveau et c’est certain pour l’instant on ne parle pas de Pro D2 ».

Beaucoup d’humilité

En homme d’expérience, il sait que le chantier est grand. Il a pu le constater samedi contre Saint-Nazaire : « On savait que c’était une équipe qui avait beaucoup souffert ce été et qui allait tout donner pour son premier match à domicile ». Reste qu’avec une belle profondeur de banc c’est le TPR qui a fait la différence avec des joueurs de talent mais aussi une grande solidarité. Une victoire que Marc Dantin et tous les Tarbais tenaient à dédier à leur dirigeant Jérôme Flous décédé la semaine dernière : « Je sais que de là où il nous regarde il est heureux de cette victoire. Ce match on l’a aussi gagné pour lui. »

Reste à confirmer la semaine prochaine en recevant Aubenas « Notre but est d’aller le plus haut possible », affirme l’un des coprésidents Jean-Paul Gernès : « On aborde ce championnat avec beaucoup d’humilité mais chez nous on doit restés invaincus et faire plaisir à nos partenaires, aux instances et à notre public qui nous ont toujours soutenus ». Respect, humilité, ambition mesurée. Telles devraient être les maitres mots du TPR cette saison.

Par Gilles David

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?