Grenoble : les joueurs disent non à la baisse de salaire

  • Grenoble : les joueurs disent non à la baisse de salaire
    Grenoble : les joueurs disent non à la baisse de salaire
Publié le , mis à jour

Convoqués cet après-midi, au terme de la séance d'entraînement, les Grenoblois n'ont pas accédé à la demande de leurs dirigeants. La baisse de salaire est repoussée. 

Réunis juste après leur séance d'entraînement en présence des entraîneurs ce mercredi en fin de journée, les joueurs grenoblois n'ont pas accepté l'idée de la baisse de salaire présentée par Eric Pilaud, président du Conseil de Surveillance du club et successeur désigné du président Marc Chérèque, en fin de saison.

L'un des plus gros actionnaires du FCG, qui intervenait depuis les Etats-Unis en vidéo-conférence, a présenté à l'effectif une situation financière déjà devenue délicate avant de proposer une baisse de salaire de 3% (et non pas 5% comme évoqué dans la journée), un geste comme un signal fort qui devait ensuite permettre aux dirigeants isérois d'aller solliciter le soutien de leurs partenaires.

Comme il fallait s'y attendre, l'idée n'a pas été accueillie favorablement par le groupe isérois qui a ainsi fait valoir ses remarques, pendant plus d'une heure, à ses dirigeants. Sans adhésion et malgré l'absence d'une opposition ferme, Eric Pilaud a préféré mettre fin aux débats, demandant aux joueurs de ne pas tenir compte de sa proposition. 

C'est donc dans un certain flou que s'est terminée cette réunion. Si la baisse de salaire (qui devait permettre d'économiser plusieurs centaines de miliers d'euros) n'est pas validée, le FCG devra trouver ailleurs l'argent qui lui fait défaut.  

      

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?