Biarritz veut rebondir

  • Biarritz veut rebondir
    Biarritz veut rebondir
Publié le

Une semaine après sa défaite à domicile face à Soyaux-Angoulême, le BO se déplace à Agen pour une rencontre qui s’annonce disputée.

Nous avions quitté le BO vendredi dernier sur une terrible déconvenue chez soi, à Aguiléra. Honte et colère régnaient alors dans les travées du stade. Un revers qui a beaucoup fait parler car il faut être honnête, personne ne s’y attendait. Le mal est désormais derrière Biarritz. Il n’est pas totalement digéré mais il faut se projeter en avant et en l’occurrence c’est un gros morceau qui se présente pour le club basque : Agen, qui évoluait en Top 14 il y a un an. C’est avec un état d’esprit revanchard, selon Benoit Baby, que ses co-équipiers et lui effectueront le déplacement. A Armandie, Biarritz devra s’appuyer sur sa défense qui n’a encaissé qu’un essai depuis le début du championnat. Les Rouge et Blanc devront cependant faire attention à la discipline, qui leur a couté cher lors des rencontres précédentes. En témoigne la réussite du buteur de Soyaux qui leur a fait mal. David Darricarrère attend de la maitrise de la part de ses joueurs, qui ont laissé échapper le match la semaine dernière alors qu’ils l’avaient en main. Le capitaine Maxime Lucu voudra lui « montrer aux supporters que cette défaite n’était qu’une erreur ».

 

De la rotation dans le quinze de départ

Pour ce déplacement en terre garonnaise, l’encadrement Biarrot a procédé à huit changements dans le quinze de départ. Quatre joueurs effectueront leur début en Pro D2 cette saison : Alexandre Roumat et Tim Giresse en tant que titulaires, ainsi que Romain Ruffenach et Asier Usarraga sur le banc. Ils auront à cœur de montrer qu’ils ont leur place dans cet effectif, et leur motivation devrait être un primordial. Le demi d’ouverture Yohan Le Bourhis sera titulaire à l’ouverture pour la première fois cette saison. Le plus âgé des cinq n’a que 23 ans et la présence de tous ces joueurs sur la feuille de match nous rappelle forcément que l’an dernier c’est la fraicheur de la jeunesse qui avait permis au BO de redresser la barre quand le club était au plus mal. Biarritz n’en est tout de même pas à ce stade-là après seulement trois journées, mais ramener un bon résultat du déplacement de ce soir serait un joli clin d’œil à la saison passée.

 

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?