Aurillac assomme Albi

  • Aurillac assomme Albi
    Aurillac assomme Albi
Publié le

Aurillac joue un très mauvais tour à Albi. Malgré les changements effectués dans l'équipe cantalienne pour ce déplacement, le Stade aurillacois s'affirme comme un candidat très sérieux à la phase finale ...

Albi 23 - 29 Aurillac

Par David Bourniquel

 

Résumé de la rencontre

Comme souvent dans son histoire récente, le SCA réalisait une entame de match quasi parfaite. Bien en place, solides physiquement, les Tarnais tenaient bien le ballon malgré l'ouverture du score sur pénalité de l'arrière aurillacois Antoine Renaud, promu buteur en l'absence de Maxime Petitjean. Albi ne tardait pas à être récompensé. Une superbe action plein champ envoyait Frédéric Quercy dans l'en-but, bientôt imité par la flèche fidjienne Timilaï Rokoduru, judicieusement placé à la réception d'un coup de pied non moins judicieux de Thibaud Bisman. Deux essais à rien, 14-3 à la 21e , les protégés du trio Milhas – Bacca – Bérot étaient sur les bons rails. Aurillac parvenait toutefois à réduire le score grâce à un essai en force de son talonneur Adrien Pélissié. Mais les Cantaliens, avec une équipe fortement remaniée, n'avaient pas leur rendement habituel et commettaient des fautes inhabituelles pour eux. Du coup, Thibaud Bisman inscrivait deux pénalités supplémentaires pour permettre au SCA de tourner avec dix points d'avance à la mi-temps, 20 à 10. Albi allait-il réussir à tenir le coup où allait-il s'effondrer en deuxième période, comme trop souvent par le passé ? La réponse n'allait pas tarder à venir … Les Aurillacois, comme rassérénés par la mi-temps, inscrivaient les premiers points de la période sur pénalité, puis un essai qui leur permettait de revenir à 20-20 en un rien de temps. Albi voyait surgir le spectre d'un nouveau retournement de situation et son jeu se délitait dangereusement. Sa mêlée montrait de nouveaux signes de faiblesse et Aurillac savait où appuyer désormais... Trois nouvelles pénalités de Renaud donnaient la victoire aux Cantaliens qui confirment leur place en tête de la poule. Albi va mal ...

 

Le tournant de la rencontre

La percée de Nasoni Naqiri. À 20 à 20, le vent a tourné mais Albi est encore en vie. Nasoni Naqiri hérite d'un bon ballon sur l'aile et met les gaz. Il se défait de deux plaquages et, à dix mètres de l'en-but, cadre à la perfection le dernier défenseur en passant intérieur à Romain Barthélémy… Las, ce dernier échappe le ballon et commet un en-avant. Albi ne s'en remettra pas.

 

L'essai de la rencontre

Le superbe essai de Frédéric Quercy (12e). Albi développe une action d'envergure et prend l'axe du terrain. Daniel Kirpatrick pénètre plein centre et sert son troisième ligne Frédéric Quercy venu au soutien main-main. Ce dernier résiste au retour du dernier défenseur et s'écroule dans l'en-but ! Réalisation transformée par Kirkpatrick, Albi s'installe en tête !

 

Le joueur de la rencontre - Romain Briatte

Le capitaine aurillacois a été l'un des grands artisans de la victoire des siens. Ardent défenseur, il a aussi inscrit un essai tout en puissance pour garder son équipe dans le match au plus fort de la domination des Tarnais.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?