Dax en deux temps

  • Dax en deux temps
    Dax en deux temps
Publié le , mis à jour

Malmenés en première période, les Dacquois ont trouvé les ressources nécessaires pour l'emporter sur le fil (28-25), face à des Oyomen qui peinent à lancer leur championnat.

Dax 28 - 25 Oyonnax

Par Laurent Travini

 

Résumé de la rencontre

La réception d’Oyonnax représentait pour l’US Dax un challenge important. Après leur victoire à Perpignan, les Landais se devaient de confirmer leur forme du moment. Les joueurs de l’USO, en quête de rachat après un début de saison décevant voulaient quant à eux ramener un succès de ce déplacement. Sous une pluie fine, les premières minutes ressemblaient à un round d’observation. Les buteurs convertissaient les fautes adverses et à la sixième minute, les deux équipes se retrouvaient dos-à-dos (3-3). Les Dacquois semblaient moins incisifs que lors de leurs précédentes sorties. Attendus en mêlée fermée, les Landais trouvaient face à eux une solide opposition. Oyonnax profitait d’une touche, pour marquer le premier essai de la rencontre (3-10 à la 10e). Le jeu au pied dacquois était approximatif et le match se transformait rapidement en simple "ping-pong". Sur une pression au pied, les Oyomen marquaient leur deuxième essai à la 15e minute, prenant le large au score (3-15). Dax manquait d’agressivité et faisaiet face à une équipe plus réaliste. Les précieux buts de Nicolas Cachet, permettaient aux Dacquois de rester dans la course (19e, 21e et 28e) et ramenaient le score à 12-15. Mais les joueurs d'Oyonnax, sans être très entreprenants, réussissaient à marquer un troisième essai à la suite d'une pénaltouche et menaient 22-12 à la mi-temps.

Les Dacquois entamaient le deuxième acte avec de meilleures intentions. Beaucoup plus entreprenants et agressifs, ils éclaircissaient les débats. L’arbitre commencait à pénaliser des visiteurs devenus fébriles. Deux cartons jaunes (44e et 56e) pour des fautes répétées, les joueurs d'Oyonnax se compliquaient le match et permettaient aux Dacquois d’enfoncer le clou. L’essai du bouillonnant Naqalevu (63e), permettait aux Landais de repasser devant au score, grâce notamment au festival de Nicolas Cachet (100% et 23 points !). Un succès (28-25) qui confirme la forme et les ambitions dacquoises.

 

Le tournant du match - la mi-temps

La pause peut parfois « couper les jambes », mais elle permet surtout de faire passer des consignes ! Les Dacquois ont fait une deuxième mi-temps à l’image de leurs matchs précédents : ils ont été plus patients et moins pénalisés.

 

L'essai de la rencontre

L’essai libérateur de Naqalevu, consécutif à une action d’envergure. Un plongeon d’école !

 

Le joueur de la rencontre 

Apisai Naqalevu… Auteur d’une prestation majuscule, il s'est montré intraitable en défense et a été le dynamiteur de l’équipe en attaque. Il marque le seul essai landais en touchant le ballon cinq fois sur l’action… Un Monstre !

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?