Le LOU en puissance

  • Le LOU en puissance
    Le LOU en puissance
Publié le

Portés par un pack conquérant, les Lyonnais ont fait la différence entre première période face à des Toulousains en panne de confiance, et finalement tout heureux de s'adjuger un point de bonus défensif.

Le match

Face à des Toulousains en panne cruelle de réalisme, à la main comme au pied, les Lyonnais ont opposé une conquête en touche royale (cinq ballons volés) et surtout une puissance de feu supérieure qui leur a permis de prendre le dessus dans le combat sur la ligne d'avantage. Emmené par ses hommes forts Tuifua, Fearns, Paea ou Nalaga, le Lou a en effet méthodiquement concassé le Stade toulousain. Un essai de Nalaga au ras d'un maul, suivi d'un carton jaune infligé à Flood après une séquence de pilonnage à une passe, permirent ainsi aux Rhôdaniens de compter 16 points d'avance à la pause. Une marge substantielle qu'ils surent gérer en deuxième période, malgré quelques frayeurs. Lesquelles doivent beaucoup à un sursaut d'orgueil des Toulousains en deuxième mi-temps, qui leur valut de décocher un point de bonus défensif inespéré à la pause.

 

Le tournant

On le situera juste après l'heure de jeu, et l'essai de Paul Perez. Sur le renvoi, Maxime Médard dévissait son dégagement, permettant aux Lyonnais de revenir immédiatement dans la moitié de terrain toulousaine. Pire : devant le banc de touche, Paul Perez commettait une faute stupide en faisant le tour d'un ruck, permettant aux Lyonnais de chercher la pénaltouche. De là commença une épreuve de force qui, si elle ne rapporta que trois points au Lou, coûta en revanche deux cartons jaunes aux Toulousains, avec les sorties de Johnston puis Maka. Avec huit points à remonter à treize contre quinze en moins de douze minutes, les coéquipiers de Dusautoir venaient de dire adieu à la victoire...

 

L'action

Cela ne les consolera probablement pas, mais les Toulousains peuvent se targuer d'avoir réussi le plus beau mouvement de la partie. Après une tentative de maul infructueuse puis plusieurs pilonnages au ras, les Stadistes balayaient le terrain sur la largeur. Malgré plusieurs transmissions infructueuses de leur charnière, les coéquipiers de Dusautoir retrouvaient de l'avancée dans le sillage d'Edwin Maka, et choisissaient le bon moment pour lancer leur cavalerie. Lancé plein champ par un service de Flood, Médard transperçait la défense lyonnaise pour servir après contact son ailier Paul Perez, qui pouvait pointer l'essai entre les poteaux.

 

Le joueur

Impossible de ne pas mentionner ici le deuxième ligne lyonnais Taiasina Tuifua. Régulièrement utilisé comme numéro 8 la saison dernière, le Samoan est monté dans la cage cette saison, pour le plus grand bonheur du pack lyonnais, où il apporte son seulement sa puissance en mêlée fermée est dans les mauls, mais surtout une présence de tous les instants sur la ligne d'avantage. Maxime Médard peut en témoigner, littéralement broyé sous un renvoi par le colosse qui distribua de multiples autres caramels en défense, mais sut aussi se signaler en portant le ballon au ras des regroupements, permettant à son équipe de toujours se situer dans l'avancée. Évidemment ce qui fit la différence avec des Toulousains trop souvent placés sur le reculoir...

 

Fiche technique

LYON 25 - TOULOUSE 20

À VENISSIEUX (Matmut Stadium) – Samedi 14h45 – 10316 spectateurs

Arbitre : M. Trainini (Côte d'Azur)

LYON: 1 E de Nalaga (8e), 1 T de Michalak (8), 6 P de Michalak (12e, 19e, 23e, 28e, 51e, 68e)

Carton jaune : Bruni (38e)

TOULOUSE: 2 E de Guitoune (48e), Perez (61e), 2 T de Bézy (48e, 61e) 2 P de Bézy (16e, 71e)

Carton jaune : Flood (27e), Johnston (65e), Maka (68e)

Les meilleurs : Nalaga, Tuifua, Michalak, Fearns, Puricelli, Paea ; Fritz, Doussain, Dusautoir

LES BUTEURS : Michalak 1T/1, 6P/6 ; Bézy 2T/2, 2P/2

Lyon. 15. Harris ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Wulf (20. Belan 67e), 11. Nalaga ; 10. Michalak, 9. Figuerola ; 7. Bruni (19. Bonnaire 58e), 8. Fearns (21. Fourie 71e), 6. Puricelli (cap) ; 5. Privat (18. Bekhuis 58e), 4. Tuifua ; 3. Gomez Kodela (23. Clément 62e), 2. Ivaldi (16. Paulo 58e), 1. Buckle (17. Menini mt) Non entré en jeu : 22. Potgieter

Toulouse. 15. Médard ; 14. Guitoune, 13. Fritz, 12. Flood, 11. Perez, ;10. McAlister (21. Doussain mt), 9. Bézy ; 7. Lamboley, 8. Galan (18. Maka 58e, 6. Dusautoir (cap) ; 5. Tekori, 4. Gray ; 3. Johnston (23. Van Dyk 39e-40e, 75e), 2. Marchand (16. Tolofua 66e), 1. Kakovin (17. Baille 62e) Non entrés en jeu : 19. Cros 20. Axtens 22. Fickou

Évolution du score : 7-0, 10-0, 10-3, 13-3, 16-3, 19-3 (mt), 19-10, 22-10, 22-17, 25-17, 25-20

 

Par Sébastien Fiatte et Nicolas Zanardi

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?