"Nous pouvons nous faire confiance"

  • "Nous pouvons nous faire confiance"
    "Nous pouvons nous faire confiance"
Publié le , mis à jour

Le capitaine lyonnais, Julien Puricelli, revient sur la victoire de son équipe sur Toulouse et insiste sur la solidarité démontrée par tous les joueurs.

Quel est votre sentiment après la victoire contre le Stade Toulousain ?

 

Je suis content. Personnellement, c'est seulement ma deuxième victoire contre Toulouse. La première était avec Bayonne (NDLR : 18-13 le 26 août 2011). Et il faut rappeler le contexte de notre victoire : Toulouse avait perdu le week-end dernier. Cela m'est arrivé de les rencontrer, avec Bayonne ou Castres, après qu'ils aient perdus, ils arrivaient pour se relancer et ils se relançaient. La satisfaction est double. Toulouse avait vraiment besoin de points et pendant quatre-vingt minutes, nous avons réussi, grâce à des performances individuelles et une bonne performance collective, à gagner un match très important pour notre saison.

 

 

Quels secteurs retiennent votre attention dans cette performance ?

 

La touche, mais aussi la défense. L'identité d'une équipe se révèle lors de ce genre de matchs, sur sa capacité à défendre. Nous n'avons pas abdiqué. Malgré beaucoup de remaniements, nous avons fait preuve d'une forte solidarité. Pour une équipe en construction, c'est vraiment important pour la suite.

 

 

Votre entraîneur, Pierre Mignoni, a refusé l'étiquette de "match référence", mais disait que c'est un match qui va compter. Partagez-vous son avis ?

 

Oui, ce n'est pas un match référence. Nous nous sommes trouvés. Nous avons vu que nous pouvons nous faire confiance. Nous avons connu des passages difficiles. Défensivement, nous avons subi en deuxième période. Et il y a eu une grosse solidarité. Nous prenons deux essais mais nous sommes restés concentrés et avons eu la chance de marquer dans la foulée. C'est un point positif. Dans les sept dernières minutes, nous avons eu l'énergie pour tenir. Ensuite, en conquête et sur les ballons portés, nous avons su les mettre à la faute et les laisser chez eux. D'une manière générale, il y a eu beaucoup de concentration. L'équipe s'est resserrée. Tous les joueurs ont élevé leur niveau. C'était nécessaire pour battre ce genre d'équipes.

 

 

C'est ce que vous attendiez ?

 

Tout le monde l'attendait, les recrues, les joueurs déjà présents au club la saison dernière, le staff, les journalistes aussi, le public bien sûr. Et nous attendions de savoir comment allait réagir l'équipe dans le dur. L'équipe a sorti globalement une super performance. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je le crois.

 

 

Oui. Et, c'est un point positif, l'équipe est encore perfectible...

 

Bien sûr. En deuxième période, nous avons baissé notre niveau. En défense, nous sommes montés moins rapidement. Ils ont commencé à faire ce que nous les avions empêchés de faire en première mi-temps. Nous avions travaillé pendant la semaine pour les presser et éviter les off-loads et les passes redoublés. Ils ont réussi à le faire par moments après la pause et ils se montrent dangereux ou marquent sur ces actions. Cela demande beaucoup d'énergie et de concentration. Nous ne sommes pas encore une équipe capable de maintenir un tel niveau de performance sur quatre-vingt minutes. Peu d'équipes arrivent d'ailleurs à le faire. Toulouse en a profité en début de deuxième mi-temps.

 

 

Faire la course en tête a été un avantage ?

 

Oui. Psychologiquement, tu joues mieux en avançant, tu prends moins les adversaires sur le râble. En deuxième mi-temps ce fut plus dur, ils ont pu enchaîner. Heureusement, nous avons pu les presser en défense. Le rugby est un sport physique et psychologique. La question est de se faire mal. Ensuite, tu peux puiser dans tes réserves physiques. A ce titre, la confiance est importance. Tu peux t'écarter de plus en plus et prendre de la largeur parce que tu sais que ton coéquipiers est capable de plaquer. Comme dans la vie, c'est important savoir sur qui on peut compter. Finalement, ce match, outre le résultat, était important pour ça.

 

 Propos recueillis par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?