Mission accomplie pour Castres

  • Mission accomplie pour Castres
    Mission accomplie pour Castres
Publié le

Sans surprise, les Tarnais ont dominé une formation grenobloise remaniée ce dimanche, avec le bonus à la clé (46-9). Après deux revers fâcheux, le CO se relance et se replace.

Castres 46 - 9 Grenoble

Stade Pierre Antoine, Castres

Dimanche 18 aout 2016

Arbitre M. Descottes

 

LE MATCH

Le dénouement de la rencontre ne laissait guère planer de doute. Entre une équipe castraise vexée, solidement équipée et une formation grenobloise remaniée, empêtrée dans ses soucis extrasportifs, la question n'était pas franchement de savoir qui allait gagner mais comment et avec quel écart. Le CO a atteint son objectif des cinq points sans frayeur ni surprise : dès la 35e minute, Rodrigo Capo Ortega et ses partenaires avaient inscrit le fameux troisième essai de plus. Au-delà du tableau d'affichage, les Tarnais ont paru empruntés et brouillons pendant une majeure partue de la rencontre. Face à des Isérois valeureux et accrocheurs, ils ont avant tout pris l'ascendant grâce à leur suprématie en mêlée fermée, à leur plus grande densité devant et à des éclairs individuels. Collectivement, il reste du travail au sixième du dernier championnat de France pour trouver une animation générale efficiente. Sa fébrilité s'est tout particulièrement ressentie dans les transmissions et au moment d'aplatir, avec trois en-avant commis au niveau de la ligne d'en-but. Sans dommages pour cette fois. La réception du Racing-Metro samedi prochain promet un challenge d'un autre acabit pour les Castrais. Les Grenoblois, de leur côté, se préparent à recevoir un concurrent direct dans la lutte pour le maintien : la Section paloise. Une rencontre déjà cruciale.

 

 

L'ESSAI

On joue la treizième minute. Quatre minutes après la première réalisation de Rory Kockott, les Castrais ne relâchent pas leur emprise. Sur une attaque au long cours, ils insistent dans le fermé. Les passes se succèdent et le ballon termine dans les mains de Mathieu Babillot en bout de ligne. Aucun décalage n'est alors créé. Le troisième ligne aile accélère, casse le plaquage du numéro 8 Hayes et raffûte Armand Batlle pour aplatir avec autorité en coin. Un authentique exploit individuel.

 

 

LE CHIFFRE : 1

 

Jour de premières à Pierre-Antoine. Plusieurs Castrais se souviendront de cette rencontre. Le troisième ligne aile Mathieu Babillot et le deuxième ligne Victor Moreaux, deux produits du centre de formation, ont débloqué leur compteur d'essais en Top 14 ; de leur côté, Jody Jenneker et Sipa Taumoepeau, recrues de l'intersaison, ont marqué leur première réalisation sous les couleurs du Castres olympique.

 

 

UN HOMME DANS LE MATCH : Rory Kockott

 

Jusqu'à présent, Rory Kockott avait disputé seulement soixante-trois minutes de jeu cet été. Exclu lors de la première journée, suspendu dans la foulée et à court de rythme à Paris le samedi d'avant, le demi de mêlée sud-africain a véritablement lancé sa saison ce dimanche. Le numéro 9 n'a pas ménagé ses efforts et a pesé sur la rencontre avec de nombreuses initiatives individuelles : il a entre autres inscrit le premier essai des siens sur un départ dans le fermé, a converti une pénalité lointaine et initié la réalisation de Taumoepeau avec une percée au centre du terrain. A son discrédit, il a manqué plusieurs passes. En tout cas, Pierre-Antoine a retrouvé Rory Kockott.

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?