Parra : « J’essaie juste de m’éclater »

  • Parra : « J’essaie juste de m’éclater »
    Parra : « J’essaie juste de m’éclater »
Publié le , mis à jour

Morgan Parra fut bien sûr au cœur de la démonstration clermontoise face à Bordeaux. Il fut notamment à l’origine du troisième essai des Auvergnats, un chef-d’œuvre de petit service de l’extérieur du pied gauche pour Strettle en coin. Ce n’était plus du rugby, c’était de la dentelle. Le meneur auvergnat n’a jamais été aussi diabolique. En quittant les vestiaires, il nous a confié son plaisir.

Comment jugez-vous ce succès face à Bordeaux ? Fut-il plus difficile que la victoire face au Racing ?

Difficile, je ne sais pas. Les conditions ont fait que c’était moins beau et moins spectaculaire, peut-être. Mais j’ai trouvé que nous étions très appliqués. Après nos trois déplacements initiaux, nous voulions gagner nos deux premières rencontres à domicile. Le sentiment qui domine, c’est que le contrat est aujourd’hui rempli. Je remarque que, contre Bordeaux, nous avons quand même pris le point de bonus offensif.

Si on calcule bien, ça fait un dix sur dix pour Clermont à domicile…

Oui, bien sûr… même si ça ne préjuge pas de ce que nous ferons à la fin de la saison. Mais ça nous assure de bien travailler durant la semaine, de se retrouver dans la bonne humeur, de pouvoir gérer notre effectif aussi. Aujourd’hui, ça tourne de partout, il y a des changements à tous les matchs et chaque joueur donne le meilleur de lui-même quand il se voit offrir du temps de jeu.

Vous présentez un bon pourcentage de réussite au pied malgré des positions difficiles. Il y a aussi un service magnifique au pied pour Strettle. On vous sent très en confiance.

Je ne sais pas quoi vous dire. J’essaie juste de m’éclater au maximum et je me dis que si je prends du plaisir à travailler en semaine avec mes coéquipiers, ça va se ressentir le week-end.

Clermont est désormais la seule équipe invaincue de ce Top 14. Qu’est ce que ça représente ?

Je pense que c’est anecdotique. Mais nous avons pris assez de points pour aborder sereinement notre gros déplacement de Toulon la saison prochaine. Nous sommes en confiance, mais pas sur un nuage pour autant et nous savons que nous pouvons descendre très vite de notre nuage. Face à Toulon (dimanche prochain, 16 h 15, N.D.L.R.), ce sera forcément un gros rendez-vous. On disait que cette équipe du RCT se cherchait et on l’a vu ramener un résultat de Toulouse (l’entretien a été réalisé avant le match Racing - Toulon). En plus, il y a longtemps que nous ne sommes pas allés au stade Mayol pour vivre cette ambiance si particulière. (L’ASMCA n’a plus joué au stade Mayol depuis 2011)…

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?